Search
vendredi 22 septembre 2017
  • :
  • :

Bac 2017: lycée les castors célèbres ses lauréats

L’hôtel Laïco Amitié de Bamako a abrité, vendredi après-midi, la cérémonie solennelle de remise de prix bacheliers 2017 du Lycée les Castors qui a enregistré cette année un taux de réussite de 96 %. Le même exercice a concerné les étudiants méritants de l’Institut africain de technologies et de management (ITMA).

À travers cette cérémonie, les administrateurs de l’établissement entendaient saluer les efforts des élèves, des professeurs, de même que l’accompagnement des parents d’élèves.
Elle a enregistré la présence des représentants des ministères de l’Éducation nationale et ceux de l’Enseignement supérieur de la recherche scientifique, le corps professoral et les parents d’élèves.
Dans son mot de bienvenue, l’ancien ministre Mme Siby Juliette BELGRADE, en sa qualité de directrice générale de l’ITMA, a souligné que ces longs mois d’études, d’efforts soutenus jusqu’à la dernière épreuve du baccalauréat ont permis aux élèves d’obtenir le précieux parchemin qui les ouvre les portes de l’enseignement supérieur.
Au BAC 2017, l’établissement a réalisé un taux de réussite de 96 %, dont 75 % avec mention, a-t-elle exclamé.
S’adressant aux récipiendaires elle a indiqué : « la réussite ne se décrète pas ! C’est un long processus qui implique l’apprenant que vous êtes bien sûr, mais aussi vos maitres, vos parents et vos amis ».
Selon la directrice générale, Mme Siby, ces 9 mois passés ensemble n’ont pas été toujours faciles pour beaucoup. Notamment, a-t-elle fait savoir, le passage du système « moyennes annuelles » au système LMD, a demandé un gros effort d’adaptation.
Et l’objectif affiché par la Direction était et demeure « être les meilleurs, viser l’excellence », a dit Mme Siby. « Vous êtes sur la bonne voie : les premiers résultats du Second semestre que j’ai vu sont très encourageants », a-t-elle lancé aux étudiants.
Au passage, elle a tenu à remercier les professeurs du Lycée les Castors pour les sacrifices consentis de même que les membres de l’équipe d’encadrement et de gestion de l’ITMA, qui par leurs efforts conjugués à ceux de l’établissement, ont permis de progresser vers notre objectif : « une École supérieure d’excellence ».
Selon elle, le Lycée Castor, dont la réputation n’est plus à faire et à sa suite l’ITMA, n’auraient sans doute pas existé sans son coordinateur, Oumar Ibrahim TOURE.
Au fil des années, l’ITMA, selon ses responsables, a consolidé son offre de formation par la création de deux nouveaux pôles dans des secteurs porteurs, à savoir : Pôle de Technologies ; Pôle d’Administration des Entreprises.
« L’ITMA offre à vos enfants des formations de qualité ; il ne sera plus nécessaire de les expatrier si jeunes », a conclu Mme Siby.
L’objectif de l’établissement est de former des professionnels dans les différentes disciplines des télécommunications, de l’informatique ainsi que dans l’administration des entreprises. La formation apporte les connaissances théoriques et pratiques de base.
La Licence est ouverte aux candidats titulaires : d’un Baccalauréat scientifique ou technique pour le pôle Technologies, de Baccalauréat toutes séries pour le pôle Administration des Entreprises.
Aux termes des proclamations des résultats du BAC 2017, Les Castiors ont enregistré : Série TLL : sur 29 candidats 26 sont admis, soit 90 %.
Série TSE : sur 44 candidats 42 sont admis, soit un taux de 95 %.
Série TSEXP : sur 27 candidats 27 sont admis, soit un taux de 100 %.
Série TSECO : sur 86 candidats 83 sont admis, soit un taux de 97 %.
La représentante des lauréats au bac, Téné CISSE, a remercié l’école, les parents et les enseignants pour les efforts consentis dans leur formation. Elle a salué la conduite édictée par le lycée les Castors gage de cette réussite.
Les Castors comptent 8 candidats présélectionnés aux bourses d’excellence nationale pour les admis au baccalauréat au Mali : 2016-2017
À noter que cette cérémonie de remise des diplômes et des cadeaux (ordinateurs, de téléphones, etc.) a été agrémentée par des prestations de l’Ensemble instrumental du Mali ainsi que de plusieurs autres jeunes artistes.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *