Search
vendredi 23 avril 2021
  • :
  • :

Baisse des prix des denrées alimentaires: l’ambition du Front populaire contre la vie chère

Après leur action inaugurale d’un sit-in au marché de Kalaban-Coura, les responsables du Front populaire contre la vie chère ont animé une conférence de presse, ce jeudi 4 mars 2021, à la Bourse du Travail. Au présidium, il y avait Mariam KONE, présidente ; Mahamane TOURE, porte-parole ; Mariam DIAKITE, secrétaire générale ; Harouna Réné SIDIBE, secrétaire à l’organisation ; Moussa DOUMBA, etc.
L’objectif de la rencontre, selon les organisateurs, était de présenter le Front populaire et d’annoncer son Plan d’action.
Dans ses explications, Mariam KONE, présidente du Front populaire contre la vie chère a fait savoir que son mouvement a vu le jour après avoir constaté le silence des organisations de défense des droits des consommateurs sur la flambée des prix des denrées alimentaires de première nécessité. Ainsi, a-t-elle justifié, un groupe de citoyens lambda, en sa qualité de simples consommateurs, a décidé de s’unir, afin de mener le combat pour la défense des droits des consommateurs. Elle a souligné que le Front populaire contre la vie chère n’est dirigé contre qui que soit. « Le Front populaire contre la vie chère est apolitique. Il est et sera le défenseur des droits des consommateurs », a-t-elle martelé.
Pour sa part, Mahamane TOURE, porte-parole du Front, a expliqué qu’il y a quelques semaines, les prix des denrées alimentaires ont pris l’ascenseur dans le pays. Parmi ces denrées alimentaires, il a cité le maïs, le mil, le riz, l’huile, la viande, le pain. Le porte-parole TOURE a déploré qu’aucune explication ne soit donnée au sujet de cette évolution. Il dénonce qu’aucune disposition n’a été prise par les autorités, encore moins par les associations de défense des droits des consommateurs et les vendeurs de ces aliments. Malgré le fait que ces associations traditionnelles sont censées défendre les droits des consommateurs, selon Mahamane TOURE, elles sont restées silencieuses face à la vie chère ces derniers temps dans le pays. Il a informé que le Front populaire contre la vie chère ne sera plus avec les associations classiques des consommateurs. Car, selon le porte-parole, elles ne sont plus porteuses des préoccupations des populations. C’est la raison pour laquelle, a-t-il argumenté, les membres du Front populaire ont pris la destinée des consommateurs maliens en main, tout en mutualisant les efforts pour alerter l’opinion nationale et internationale à travers un sit-in à Kalaban-Coura par rapport à la flambée des prix des denrées alimentaires. Mahamane TOURE a rassuré que le Front populaire contre la vie chère mènera son combat pour que les prix des aliments baissent dans le pays avant le mois de Ramandan.
Évoquant les perspectives, les responsables du Front populaire contre la vie chère ont annoncé l’implantation du Mouvement dans tout le Mali pour une meilleure exécution de leurs missions. Aussi, ils les conférenciers ont informé qu’ils envisagent d’organiser une Assemblée générale inédite dans les jours à venir si jamais les prix ne baissaient pas, avant le mois de Carême.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *