Search
vendredi 21 janvier 2022
  • :
  • :

Bamako: le REFAMP initie un programme de reboisement

Pour rendre à la ville de Bamako sa réputation de ville coquette, le Réseau africain des femmes ministres et parlementaires du Mali initie un programme de reboisement intitulé ‘’Projet d’aménagent du terre-plein central de de l’Avenue du Mali’’. Selon les femmes ministres et parlementaires, cette avenue, située en plein cœur de Bamako, est la vitrine de la capitale. Il s’agit d’un projet de 57 millions sur une période de 9 mois. L’information a été donnée, le mardi 21 septembre, lors d’une rencontre de mobilisation des fonds avec les riverains de ladite avenue. La réunion était présidée par le ministre de l’Environnement, Modibo KONE, présence de plusieurs anciennes ministres et parlementaires, dont Mme TRAORE Seynabou DIOP, Mme SIDIBE Aminata DIALLO, Mme Bernadette KEITA, qui ont pu mobiliser plus de la moitié du coût nécessaire à ce projet.
Les femmes ministres et parlementaires du Mali vont embellir cette Avenue du Monument Kouamé Nkrumah à celui de l’Obélisque, par un programme bien détaillé de reboisement et d’entretien, une fois les arbres plantés. Donner à Bamako une bouffée d’oxygène, tel est aussi l’objectif de cette initiative.
Selon Mme SIDIBE, la ville de Bamako peut être bien présentable avec l’implication des associations et groupements des femmes.
«Si les femmes s’engagent, cela ne peut que donner un résultat prometteur. Nous nous engageons avec la dernière rigueur pour rendre à notre capitale sa coquetterie d’antan », a-t-elle dit avant d’appeler l’assistance composée d’opérateurs économiques, des directeurs de banque et d’autres personnalités qui empruntent quotidiennement cette avenue à faire sienne cette noble cause.
Selon TRAORE Seynabou DIOP, ces avenues dans les autres capitales de la sous-région sont des véritables parcs d’attractions. « Nous voulons que la nôtre soit aussi une fierté, si les cadres, les hommes d’affaires et les autres personnalités des pays voisins du Mali viennent au Mali. En plus, Bamako est devenue une ville de mariage maintenant. Nous assistons chaque jeudi et chaque dimanche à des séances de photos tout au long de l’Avenue de Bamako. Nous sommes sûres que ce sont les Bamakois qui seront très contents de voir un autre visage à cette avenue qui est au centre des affaires de la capitale », a-t-elle dit.
Autant de plaidoyers qui ont séduit l’assistance.
En premier lieu, le ministre KONE qui a bien accueilli ledit programme a promis la somme de 15 millions que son département mettra à la disposition dudit programme.
Le jeune opérateur Mama LAH a promis de donner la somme de 3 millions ; l’entreprise Layidou, 4 millions ; d’autres entreprises ont fait également don de 4 millions.
Quant à la BNDA, elle fait don de 10 millions de FCFA.
Au total, cette réunion a permis aux femmes leaders de mobiliser la somme de 31 millions de FCFA.
La représentante de la Mairie du District de Bamako engage sa structure à faire l’entretien des arbres le temps nécessaire pour leur bien-être.
Selon le maître d’œuvre de Programme, cette avenue longue de deux kilomètres sera partagée en 11 parterres et dotée des cocotiers, des palmiers et des fleurs, dont la plupart seront importés des pays voisons. Il a rassuré le ministre KONE que ces arbres sont adaptés à notre climat et seront une réussite totale, pour changer le visage de cette avenue.

PAR CHRISTELLE KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *