Bancassurance: le mariage BDM et SAHAM

24

Le siège de la BDM-SA a abrité hier, dans l’après-midi, la cérémonie de lancement de la bancassurance ; une alliance de la BDM et de la compagnie d’assurance Saham.

La cérémonie, co-présidée par les Directeurs généraux des deux institutions, a enregistré la présence de responsables, de part et d’autre.
En campant le décor, le DG de la BDM-SA, Amadou SIDIBE, a fait savoir que depuis une dizaine d’années, sa banque souhaitait créer sa propre compagnie d’assurance. Ce qui n’a pas été rendu possible à cause de vicissitudes de la vie, a-t-il révélé. Aussi, pour M. SIDIBE, le lancement de la bancassurance, en partenariat avec Saham, est un jour mémorable. Il ne fait l’ombre d’un doute qu’il s’agit d’un projet porteur de grandes espérances.
Abondant dans le même sens que son prédécesseur, le DG de Saham, Bikiry MAKANGUILE, a également parlé de jour mémorable. Et pour cause, a-t-il expliqué, c’est la première fois qu’une banque s’allie à une compagnie d’assurance. Mieux, c’est la première banque qui s’allie à la première compagnie d’assurance.
Il a salué la vision, l’engagement et le management de la BDM-SA qui ont permis aux deux institutions d’être là où elles sont en ce moment. Aussi, espère M. MAKANGUILE, elles donneront de bonnes choses aux clients.
Les produits d’assurance feront parler d’eux-mêmes, est-il convaincu. Cela grâce aux réseaux d’agences et à l’expérience de la BDM.
En termes de perspectives, le DG de Saham table sur un élargissement de l’horizon. Ce, d’autant plus que le potentiel existe. Le souci étant d’offrir des services additifs et non de chercher de l’argent.
Au total, six produits seront mis à la disposition de clients, a expliqué M. SYLLA de Saham. Il s’agit de :
La rente éducation qui a pour objectif de garantir les moyens financiers nécessaires à l’éducation des enfants ; constituer et servir une rente certaine. Elle a pour avantages de préparer l’avenir de ses enfants avec certitude et tranquillité ; disposer du capital accessible, en cas de coup dur.
L’assurance découvert bancaire qui protège les banques contre les risques de non-recouvrement de découverts bancaires consécutifs aux décès ou à l’invalidité totale et définitive du client adhérent. Elle épargne les ayant-droits du client d’héritier d’une dette, voire leur permettre de percevoir un capital (résiduel).
L’assurance retraite, avec garantie décès qui a pour objectif de constituer et servir une épargne par des versements réguliers ou libres.
La Pharm’Assur est un produit d’assurance conçu spécifiquement pour garantir l’activité du pharmacien. Il s’agit d’une couverture d’assurance de type multirisque garantissant à la fois l’actif (bien, équipements, stocks de produits) et le passif du patrimoine (responsabilité.
L’assurance multirisque habitation qui consiste en la couverture des pertes et dommages matériels pouvant affecter une habitation/résidence. Elle couvre également la responsabilité civile du chef de famille du fait des dommages causés aux tiers par les personnes dont il est civilement responsable, notamment les enfants, le personnel, les animaux domestiques, etc.
L’assurance voyage qui concerne la prise en charge de l’assuré en cas d’urgence médicale, y compris le rapatriement de corps en cas de décès.
Par la présente alliance, il s’agit d’attirer et capter de nouveaux clients ; fidéliser les clients de la banque ; accroître la compétitivité ; offrir des services additionnels alternatifs aux normes bancaires.

Par Bertin DAKOUO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *