Search
mardi 1 décembre 2020
  • :
  • :

Bétisier

Des premiers responsables qui prennent leur aise avec le masque anti-Covid se présentant ainsi en véritables contre-exemples, d’une part, d’autre part, une étourderie collective qui s’empare de Koulouba avec des écrivassiers fâchés avec des appellations précises, un big boss fâché avec les dates, mais surtout avec son objectif d’assainissement des finances publiques, telle est la substance de votre BÊTISIER du jour.

L’étourderie collective à Koulouba

‘’Le Président de la Transition, SEM Bah N’DAW, Chef de l’État, a depuis, ce vendredi 30 octobre, sur son bureau, le rapport annuel 2019 du Bureau du Vérificateur Général. La cérémonie de remise officielle s’est tenue dans la salle des banquets de Koulouba en présence, entre autres, du Vice-Président de la Transition, Colonel Assimi GOITA, et du Premier ministre, M. Moctar OUANE.
Le Vérification général, Samba Alhamdou BABY, a rappelé lors de la cérémonie, les 31 missions qu’ils ont conduites en 2019’’. Jusqu’à preuve du contraire, on écrit Vérificateur général et non « Vérification général ». Et puis dans le cas de vérification, général devrait au moins prendre un petit ‘’e’’ à la fin non ? On dirait que c’était un vendredi noire à Koulouba où tout le monde marchait sur la tête et tout allait de travers. L’écrivassier de Koulouba n’était pas le seul à être frappé d’étourdissement, puisque même le big boss était fâché avec les dates : ‘’selon le Chef de l’État, dès ce lundi 1er novembre, les départements ministériels concernés seront mobilisés pour que les responsables des entités incriminées sachent que la performance n’est pas facultative, mais obligatoire’’. Selon le calendrier grégorien, en vigueur dans notre pays, aujourd’hui lundi, c’est le 2 novembre, non le 1er novembre. Mais les gratte-papiers de Koulouba auraient pu corriger la fâcherie du boss avec les dates s’ils n’étaient pas eux-mêmes sujets à une étourderie. Le boss, tellement qu’il veut bien faire annonce que tous les départements ministériels concernés seront mobilisés pour que les entités incriminées sachent que la performance n’est pas facultative, mais obligatoire. C’est quel projet ça ? ‘’Tous ceux qui voudront se servir du Mali, au lieu de le servir, le feront à leurs risques et périls. Qu’ils le sachent’’. Les bledards pensaient que c’est le message qui serait porté aux entités incriminées. Le message attendu était de saisir les juridictions compétentes non les départements ministériels. Dja, ils se gouraient. Juste une petite piqûre de rappel : la performance est obligatoire et puis les irrégularités et indélicatesses constatées, on s’en fout. La vie continue.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *