Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Blocage des travaux de la Route de Dialakorodji: la population interpelle le gouvernement !

Les habitants de la commune rurale de Dialakorodji, dans le cercle de Kati, ont marché ce samedi 10 octobre 2020, pour manifester leur indignation contre les autorités nationales par rapport au blocage des travaux de la route Banconi-Dialakorodji-Safo-Nonsombougou, devant leur Mairie.

‘’A quand la fin des travaux de bitumage de la route Banconi-Dialakorodji-Safo-Nonsombougou ?’’, s’interrogeaient-ils.

Les marcheurs brandissaient des pancartes sur lesquels, on pouvait lire des mots d’indignation et des propos durs contre le Gouvernement : « Monsieur le ministre, nous voulons un goudron de qualité », « plus de trois ans pour un délai 15 mois » ; « Travaux de la route de Dialakorodji, trop c’est trop » ; « cette route fait trop de victimes » ; « où sont les 27 milliards ? » ; « Nous interpellons Bah N’Daw et son équipe » ; « À quand la fin des travaux de la route Banconi-Dialakorodji-Safo-Nonsombougou ». Tels étaient les slogans des habitants de la Commune rurale de Dialakorodji, ce samedi 10 octobre 2020, lors d’une marche pacifique.
C’est la jeunesse qui était l’initiatrice de la manifestation en collaboration avec plusieurs organisations de la société civile, dont la CAFO et la coordination des conseillers des chefs de villages de la Commune rurale de Dialakorodji.
L’itinéraire de la marche était, du terrain de football de Samakébougou, là où la cérémonie de lancement des travaux de cette route a été organisée par les autorités nationales, à la Mairie de ladite commune. La marche, grandiose, a enregistré, la participation des représentants de la commune voisine de Safo et du village de Nonsombougou.
Au cours de la marche, les manifestants avaient tous attaché des foulards rouges à leur main gauche en guise de colère contre les autorités nationales.
Arrivée à la Mairie, les marcheurs ont tout d’abord rendu hommage aux personnes qui ont été victimes au cours des travaux de cette route après avoir chanté l’hymne national.
Dans sa déclaration, Abdoul Aziz Diabaté, président du conseil communal de la jeunesse, a déploré que le délai d’exécution des travaux de la Route Banconi-Dialakorodji-Safo-Nonsombougou soit ignoré par l’État. Le Président Diabaté a aussi expliqué que la vie des riverains de ce chantier est beaucoup plus menacée par la poussière et l’état de la route en question. Il a également souligné les conditions désastreuses endurées par les transporteurs et les usagers qui passent toute la journée au bord de cette route à la recherche de leur pain quotidien. Pour le Président des jeunes, ce sont les raisons qui ont motivé la jeunesse à organiser cette marche pacifique contre le ministère des Transports et des Infrastructures. Il s’est étonné qu’une population qui compte plus de 100 000 habitants soit sevrée de voies de développement comme la route par les autorités et à quelques encablures seulement de la capitale.
Enfin, Abdoul Aziz Diabaté a prévenu que si leurs préoccupations n’étaient pas prises en compte par les autorités nationales, la jeunesse ainsi que tous les habitants de la commune rurale de Dialakorodji prendront leur responsabilité dans les jours à venir.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *