Search
vendredi 20 mai 2022
  • :
  • :

Brouilles au sommet de l’État: Choguel lève toute équivoque dans le Myankala

Alors que certaines mauvaises langues n’hésitent plus à parler, depuis certains temps, de brouilles entre le président de la transition et son Premier ministre, Choguel Kokalla MAIGA, a profité de sa mission dans la région de Ségou, le vendredi passé, pour couper court aux rumeurs qui font état de brouilles entre eux le président de la Transition Assimi GOITA.

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a participé à la prière du vendredi à Moribila. Cette grande prière organisée par le Miniankalla a été précédée d’une forte mobilisation ponctuée de message de soutien et de bénédictions pour la réussite de la Transition.
Tour à tour, le Chef de village de Moribila, de Bla de San, de Koutiala, de Yorosso, les représentants des différentes confessions religieuses de la localité, les cotonculteurs de Miniankalla ont réaffirmé leur soutien aux Autorités de la Transition et ont prié pour qu’ils mènent leur mission à bon port.
C’est devant une foule en liesse que le Premier ministre Choguel Kokalla MAIGA a réaffirmé la volonté des plus hautes autorités redonner à notre pays sa souveraineté d’antan, et surtout à aider le Malien à relever la tête partout dans le monde, comme dans un passé glorieux « Le Mali était à terre, jusqu’à ce que les margouillats s’amusent avec le Peuple Malien. La prise du pouvoir par certains officiers militaires, avec à leur tête le Colonel Assimi GOÏTA, est un fait de Dieu », a-t-il expliqué.
À l’entendre, « pour relever le pays, Dieu nous a donné ces jeunes officiers militaires pour redorer l’image du Mali sur le plan international et lui rendre sa souveraineté », a-t-il ardemment promis. Et d’ajouter : « Nous souhaitons que Dieu nous donne le pouvoir aux Autorités de la Transition pour redonner son indépendance et sa dignité des Maliens ».
Dans son propos, il insisté sur le fait que tout ce qu’il fait et dit sur le plan national et international, il le fait après consultation, et l’accord du président de la Transition, le Colonel Assimi GOÏTA. Car, dit-il, les deux échangent sur le sujet afin de prendre une décision commune.
À cet effet, Dr. Choguel Kokalla Maïga indiquera que « les ennemis du Mali ne pourront pas nous vaincre. Car, nous avons peur que deux choses : le Dieu et le peuple du Mali ». C’est ainsi que le chef de gouvernement a glorifié que le peuple malien s’est montré comme une arme redoutable face aux sanctions illégales, illégitimes et inhumaines de la CEDEAO.
À cet effet, il dira qu’après la souffrance de l’embargo dont tous les pays limitrophes du Mali ont souffert, ils (les dirigeants de la CEDEAO) sont revenus sur la table des négociations.
Pour finir, le PM a remercié les populations du Miniankalla pour sa mobilisation. Le Premier ministre a rassuré la communauté pour son initiative. Les messages envoyés ici seront transmis à qui de droit.
Pour lui, le Centre de gravité du pouvoir de la Transition est le Peuple a fait remarquer le Premier ministre. Cette vision est celle du Président de la Transition qui rappelle à toutes les réunions.
Le Médiateur de la République Mme Sanogo Aminata Mallé marraine de l’événement a joint sa voix à celle de la communauté pour une Transition réussie.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *