Search
jeudi 18 août 2022
  • :
  • :

Le bruyant silence de la classe politique face à l’agression du Mali par les autorités françaises !

Depuis le début de la circulation des rumeurs sur la signature d’un accord d’intervention du groupe Wagner au Mali et le discours du Premier ministre Choguel Kokalla Maiga (CKM) à la 76ème Assemblée des Nations Unies, une panique générale a gagné les dirigeants français. Dans les mots les plus durs frisant l’insulte, les autorités françaises se sont attaquées au Mali. L’ambassadeur sans aucun respect de la hiérarchie diplomatique habituelle s’adresse au PM. Le ministre français de la défense au Président de la République française, tous sont tombés à bras raccourci sur notre pays. Nous sommes traités de tous les mauvais noms d’oiseaux. La mort des valeureux soldats français tombés au Mali est instrumentalisée pour jouer sur la corde sensible du peuple français !

A regarder de près, nous nous demandons ce que nous avons fait et dit de fâcheux. Dans les termes les plus réfléchis, les plus sélectionnés, le Premier ministre n’a fait que peindre la situation sécuritaire réelle sur le terrain et exprimé la volonté du peuple de changer de fusil d’épaule pour se sauver! Où est le mal ?
La France reproche aux autorités maliennes de ne pas faire honneur à l’âme des soldats français tombés au Mali. Une déchéance de l’esprit peut-être ! Dans la panique, il est facile de perdre ses repères. CKM l’a dit, le peuple malien n’a jamais été un peuple ingrat! Il n’y a jamais eu de sentiment anti-français au Mali. Nous sommes un peuple meurtri qui se défend pour exister. Dans tous les cas, est-ce que la France peut payer «la dette de sang» aux Maliens? Nous invitons les autorités françaises à revisiter leur propre histoire!
Face à cette agression ouverte, c’est le comportement de notre classe politique qui inquiète. Aucune réaction de taille pour dénoncer l’agression du pays. La société civile ne fait pas mieux. Les quelques seules voix audibles sont celles de certains responsables politiques aux abois qui n’ont rien compris dans le changement en cours. Des responsables qui sont dans la crainte pour leur tête!
Pourtant, dans un de nos précédents posts, nous avions alerté sur le fait que le peuple devrait s’apprêter à soutenir les autorités contre les agressions extérieures. Nous avions qualifié l’accueil du PM à l’aéroport d’événement folklorique. Nous le pensons toujours! La vraie mobilisation est maintenant ! De manière spontanée, le peuple comme un seul homme doit donner de la voix. Le pays est attaqué! L’ennemi a découvert son front! Ensemble, nous devons être debout sur les remparts!
Ce qui se passe actuellement dépasse totalement la personne de nos autorités. Notre pays se doit de se faire respecter!
Le vin est tiré et il faudra le boire jusqu’à la lie !! Tout recul sur les présentes décisions sera suicidaire pour l’avenir de ce pays que nous avons tous en partage!

SALIA SAMAKE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *