Search
mercredi 13 décembre 2017
  • :
  • :

Cadre de concertations avec les partis: le plan du nouveau ministre

Dans le cadre des préparatifs des prochaines élections communales et régionales, prévues pour le 26 avril prochain, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation a organisé, le samedi dernier, une réunion de prise de contact avec les chefs des partis politiques, dans la salle de conférence du gouvernorat du district de Bamako.
En plus les présidents ou représentants de partis politiques, étaient présents à cette rencontre le Délégué général aux élections, le président de la Commission électorale nationale indépendante, les directeurs des services du ministère de l’Administration territoriale de la décentralisation.
Selon le ministre de l’Administration territoriale de la décentralisation, Abdoulaye Idrissa MAIGA, en organisant cette rencontre, son département visait deux objectifs : sa prise de contact directement avec les responsables des partis politiques et les échanges avec eux sur certaines préoccupations du pays (les élections communales et régionales).
En ce qui concerne sa prise de contact, le ministre s’estréjoui d’avoir rencontré des responsables des partis politiques. Il a rassuré les chefs des partis de son entière disponibilité de partager avec eux les préoccupations de notre pays.
Pour le second objectif, le ministre a informé les représentants de partis de certaines actions projetées qui vont entrer dans le cadre des préparatifs des élections communales et régionales de 2015.Il s’agit notamment la révision exceptionnelle des listes électorales en février 2015. En effet,selon le ministre MAIGA, la dernière révision de listes électorales date des élections présidentielles et législatives 2013.
En 2014, a-t-il précisé, larévision des listes n’a pas été réalisée, conformément de la loi N °2014-051 du 14 octobre 2014 portant sursis à la revision des listes électorales.
D’après le ministre, ce non-respect de ladite loi électorale a été constaté lors des travaux complémentaires duRecensement administratif à vocation d’état civil(RAVEC) initié par le gouvernement, pour l’enrôlement de nouveaux majeurs et la correction des erreurs ou omis jugés nécessaires.
Selon le ministre, la conséquence de ces actesa mérité l’application de l’article39, alinéa 4 de la Loi électorale qui dispose «En cas de besoins, le ministre chargé de l’Administration territoriale peut prescrire larévisionexceptionnelle deslistes électorales dans la même condition que l’établissement de nouvelles deslistes électorales après un recensement administratif».
Abdoulaye Idrissa MAIGAn’a pas manqué d’ajouter que le chronogramme des préparatifs des prochaines élections communales et régionales a été élaboré et qu’il sera soumis à l’adoption du conseil des ministres.
Il a évoqué des cas de gestion de candidatures, la durée de la campagne électorale. Aussi, a-t-il soutenu que certains textes réglementaires seront revus pour prendre en compte les changements qui vont intervenir pour les élections communales et régionales.
Avant la clôture de la rencontre, le N°1 de l’administration malienne a écouté certains chefs des partis politiques qui ont fait des propositions au chef du départementet en lui demandant de bien vouloir veiller à la bonne tenue des prochaines électionscommunales et régionales.
Par Mariam Kaba




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *