Search
vendredi 13 décembre 2019
  • :
  • :

Campagne agricole 2019-2021: une prévision de tonnes de céréales

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, le Dr Boubou Cissé, a présidé, ce vendredi 18 mai 2018, la 9e Session du Comité exécutif national de l’Agriculture (CENA) à la Primature. C’était en présence du président de l’Assemblée permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM), Bakary TOGOLA ; du ministre l’Agriculture, Moulaye Ahmed BOUBACAR.

On notait également la présence des membres du gouvernement impliqués dans la gestion de la campagne agricole ; du président de la commission développement rural de l’Assemblée nationale du Mali ; du président de la Coordination nationale des organisations paysannes du Mali ; du président de l’Association des organisations professionnelles paysannes, etc.

Il ressort des conclusions de ce comité, qu’au cours de la campagne écoulée, 10 452 980 de tonnes, toutes céréales confondues ont été produites par les agricultures du Mali, soit une hausse de 12 % par rapport à la campagne agricole 2017-2018 (9 295 874 tonnes).

Le plan de campagne présenté au cours du comité sera examiné et adopté par le Conseil supérieur de l’agriculture sous la présidence du Président de la République, Chef de l’État, Ibrahim Boubacar KEITA.

Cette 9e Session du CENA était consacrée à l’examen des questions majeures du développement agricole de notre pays. Ainsi, au cours de cette session, les participants ont approuvé le bilan de la mise en œuvre du plan de campagne agricole 2018/2019 ; apprécié l’état de la mise en œuvre des recommandations issues du dernier Conseil Supérieur de l’Agriculture tenu à Ségou le 23 avril 2018. Ils ont aussi profité de l’occasion pour approuver le Plan de campagne agricole harmonisé et consolidé 2019/2020 et les projections de 2020 et 2021.

À l’ouverture des travaux, le PM Boubou CISSE a rappelé que la tenue du CENA est une exigence de la Loi d’Orientation agricole adopté par l’Assemblée nationale et promulgué par le Président de la République le 5 Septembre 2006. Cette session, a-t-il fait savoir, participe à la préparation du Conseil Supérieur de l’Agriculture (CSA) qui est le cadre de suivi et d’évaluation de notre politique de développement agricole, présidé par le Président de la république. À cet effet, le CENA est un cadre privilégié d’échanges sur les politiques, les stratégies et programmes de développement agricole et les résultats issus de leur mise en œuvre. Il regroupe aussi bien les départements impliqués dans la gestion du développement agricole que les représentants de la profession agricole.

Au cours de la campagne agricole 2018/2019, a rappelé le PM, notre pays a enregistré une croissance économique satisfaisante tirée essentiellement par le secteur agricole. Avec une production céréalière record de 10 159 539 tonnes de céréales. Ainsi, a dit le PM, ‘’nous venons de relever un défi majeur à savoir, celui des 10 millions de tonnes de céréales prévues par l’Initiative riz en 2008’’. En plus de ce résultat satisfaisant, les réalisations ont porté sur : 656 548 tonnes de coton graine ; 67 579 tonnes de viande rouge ; 6 746,38 tonnes de lait ; 15 174 vaches et 175 chèvres inséminées ; 42 210 076 têtes d’animaux vaccinés.

Pour le PM Boubou CISSE, ces résultats encourageants ont été obtenus grâce à la synergie d’actions de tous les acteurs concernés à savoir les producteurs, les services techniques d’encadrement, les partenaires techniques et financiers et l’État. C’est pourquoi il a profité de cette occasion pour remercier et féliciter l’ensemble des acteurs du secteur rural pour les efforts consentis et les importants résultats obtenus.

Malgré ces résultats, il a engagé les acteurs du monde rural à avoir toujours à l’esprit et traduire davantage en actes, les instructions du Président de la République qui visent à moderniser le secteur agricole en vue d’assurer la sécurité et la souveraineté alimentaire au Mali.

À l’issue des travaux, le ministre de l’Agriculture, l’Agriculture, Moulaye Ahmed BOUBACAR, a déclaré à la presse que cette session a été une occasion de faire le point de la campagne précédente. De même, des projections ont été faites pour 3 ans (2019, 2020,202 1) sous forme de budget programme. Pour le ministre, ces projections ne sont pas au-delà des capacités de nos producteurs et du gouvernement qui les accompagne. Il s’agit de faire de en sorte que l’expression selon laquelle l’Agriculture est le socle du développement soit une réalité dans notre pays conformément à la vision des plus hautes autorités du pays. Pour la campagne prochaine (2019-2020) les projections en matière de céréales, a dit le ministre est de 11 millions de tonnes contre 10 millions de tonnes pour la campagne précédente. De même, en matière de production cotonnière, la projection est de 1 million de tonnes, d’ici à 2021. Mais de l’avis du ministre, rien ne nous empêche d’atteindre cette projection dès la prochaine campagne, si la dame nature accepte d’être clémente et que les mesures d’accompagnement édictées soient en place.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *