Search
vendredi 23 avril 2021
  • :
  • :

Campagne agropastorale 2016-2017: Mali-météo lance ses activités de suivi

Dans le cadre de la campagne agricole 2016-2017 et du programme de pluies provoquées, l’Agence nationale de la météorologie (Mali-Météo) a lancé, hier lundi, dans ses locaux, les activités de suivi de ladite campagne par le Groupe de travail pluridisciplinaire d’assistance météorologique au monde rural (GTPA), réalisées par la composante nationale AGRHYMET.

Présidée par le directeur du Réseau d’observations et prévisions météorologiques, Aliou TEKETE, représentant le directeur général de Mali-Météo, la cérémonie d’ouverture de la journée s’est déroulée en présence des représentants de plusieurs organismes et structures personnalisés, ainsi que les Points focaux du Cadre national pour les services climatiques.
Mises en place depuis 1980, les activités de suivi de la campagne agropastorale permettent de contrer les effets qui affectent sérieusement les économies en prenant en compte les informations météorologiques et climatiques dans la planification et l’exécution des activités agricoles.
Selon M TEKETE, au Mali, l’organe chargé de l’opérationnalité de ce système est le Groupe de travail pluridisciplinaire d’assistance météorologique au monde rural (GTPA), placé sous la présidence de la Direction nationale de l’Agriculture et la coordination de l’Agence nationale de la météorologie assure, depuis plus de 3 décennies, le suivi de la campagne agricole pour la production et la diffusion d’informations destinées aux décideurs, aux autorités chargées du Système d’alerte précoce (SAP) et aux producteurs ruraux.
La sécurité alimentaire au Mali, a-t-il soutenu, repose et reposera essentiellement pendant longtemps encore sur la production céréalière qui est principalement pluviale et affectée par les changements climatiques de nos jours. Elle est aussi dominée par les céréales sèches qui occupent environ 80 % de la population et reste largement tributaire de la quantité et de la répartition des pluies dans le temps et dans l’espace, a souligné M TEKETE.
Pour le président de séance, le suivi de la campagne agricole requiert la mise à disposition de produits et informations d’alerte précoce et d’avis ; et de conseils destinés aux producteurs. Ceci repose sur un réseau efficace de collecte et de transmission des données de base en vue d’un traitement et d’une diffusion des informations en temps réel.
Toutes ces actions, a-t-il fait savoir, concourent à renforcer les activités du Programmes des pluies provoquées qui constituent un moteur de croissance de production et de productivité.
Par ailleurs, a rappelé le président de séance, l’approche de partage d’informations à travers les communicateurs montre de nos jours sa pertinence dans le cadre de l’appui au monde rural à mieux s’adapter aux effets néfastes de la variabilité et des changements climatiques.
Les activités du GTPA, a-t-il indiqué, constituent un des maillons les plus sensibles du Cadre national pour les services climatiques (CSNC), dont l’un des objectifs est la fourniture d’informations météorologiques et climatiques plus fiables et plus accessibles par les utilisateurs. M TEKETE a profité de l’occasion pour annoncer que la validation des activités du CSNC aura lieu à Bamako du 28 au 29 avril 2016.
Durant la journée, il s’agira pour les participants de définir leurs différents réseaux de collecte, leurs calendriers de réunions et de sorties sur le terrain, ainsi que les voies et moyens de dissémination des produits issus de leurs travaux. Par ailleurs, ils auront à partager des actions relatives au Programme de pluies provoquées qui contribuent à la réussite de la campagne pour laquelle il a imploré le Tout Miséricordieux Allah pour qu’il nous accorde une bonne saison des pluies 2016-2017.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *