Campagne Beijing +20 : « paroles de Filles »

En Septembre 2015, le monde entier s’apprête à fêter les 20 ans de la conférence de Beijing  (Pékin) en Chine, quatrième conférence mondiale sur les femmes qui fut le départ d’une synergie d’actions internationale pour l’égalité des sexes et le plein respect des Droits des femmes, à travers le monde. C’est dans ce cadre que la Représentation de l’ONU femmes au Mali en collaboration avec le ministère de la Femme, de l’Enfant et de la Famille à procéder au lancement de la Campagne BEIJING + 20, hier mercredi, 26 novembre 2014, à l’Hôtel Radisson de Bamako avec l’activité: « Paroles de Filles ».

Au cours des 20 dernières années, on a assisté à un sursaut des mouvements féminins, à l’avancement des droits des femmes et à l’émergence du leadership féminin grâce à l’application des recommandations de la conférence de BEIJING. Mais, d’un constat général, l’enrôlement des jeunes et particulièrement des jeunes femmes dans ce mouvement de leadership a été timide et parfois inexistant. C’est pour mieux réfléchir sur les contraintes auxquelles elles sont confrontées, qui limitent leurs participations dans le mouvement féminin et les facteurs qui les freinent, que ONU-femme a décidé de faire le lancement de la Campagne BEIJING + 20 par une action appelée : « Paroles de filles ». Cette action avait pour objectif de donner un cadre d’expression aux jeunes femmes qui ont analysé elles-mêmes les problèmes auxquelles elles sont confrontées sous leur angle d’analyse et les réponses qu’elles jugent les mieux adaptées en présence de celles qui ont été  des actrices de celles de la conférence de Beijing et de femmes leaders malienne telles que Mme Sy Kadiatou Sow ; Mme Sina Damba et bien d’autres.

Dans son discours d’ouverture, le Représentant résident d’ONU Femmes Mali, le Dr Maxime Houinato, a expliqué que pour le lancement de la campagne BEIJING +20, il fallait impérativement mettre la nouvelle génération au cœur des réflexions car elles devront prendre le flambeau des ainés et faire évoluer la société vers plus d’égalité Hommes- Femmes. Pour ce faire, 5 jeunes femmes, à savoir Mariam Diallo Dramé, Présidente de l’Association Femmes Leadership et Développements Durables (AFLED) et Modératrice du panel; Nana Diaby, Directrice Générale et Promotrice de l’Entreprise PHIPHI+ ; Habibatou Nagnouma Traoré, Présidente du Réseau des Jeunes femmes leaders des OSC et des Partis politiques du Mali ; Adiaratou Sangaré, Secrétaire à la communication du bureau nationale de la jeunesse du Parena et Naaba Traoré, Artiste- chanteuse.

A la suite du Représentant de l’ONU Femme ; la représentante du ministère de tutelle a souligné que la promotion du leadership des jeunes femmes s’avèrait être le moyen, non seulement d’attirer l’attention de la communauté nationale et internationale sur les priorités mais aussi pour injecter une nouvelle énergie dans les efforts du mouvement féminin actuel, en préparant les femmes leaders de demain.

A suivi, la présentation de Mme Nana Camerounaise et experte de ONU Femme sur Beijing, conséquences et perspectives pour introduire la présentation des 5 Jeunes femmes panélistes. Dans ce panel, elles ont partagé leurs expériences dans leurs différents domaines, à savoir l’entreprenariat, la politique, la société civile et l’art ressorties les défis auxquelles elles font face, leurs ambitions pour ce pays et les perspectives pour une intégration sans faille des jeunes filles dans le leadership féminins en bravant les obstacles et en boutant les préjugés.

A travers leurs témoignages, les jeunes femmes leaders du Mali ont ainsi montré que le changement aurait lieu et qu’il faille désormais compter sur elles pour l’avenir radieux de notre cher Mali.

 

Mariam KABA (Stagiaire)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *