Search
jeudi 21 septembre 2017
  • :
  • :

Campagne cotonnière 2014-2015: la CMDT a réalisé 98,60% de ses objectifs

La production cotonnière de la campagne 2014-2015 a été de 550 000 tonnes, soit 98,60% des prévisions. Cette révélation a été faite par le PDG de la CMDT, Kalfa SANOGO, hier à l’hôtel Olympe, à la réunion conjointe dite «bilan commercialisation 2013-2014 et préparatoire de la commercialisation 2014-2015».

La cérémonie d’ouverture de la rentre annuelle de la Compagnie malienne de développement de textile (CMDT) était présidée par le président directeur général de la Holding, Kalfa SANOGO. Il avait à ses côtés le directeur adjoint de l’Office de la haute vallée du Niger (OHVN), Mohamed Lamine SYLLA; le président de Union nationale des sociétés coopératives de producteurs de coton (UN-SCPC), Bakary TOGOLA.

Les participants à cette réunion annuelle sont les administrateurs et responsables, venus de toutes les filiales holding: filiale Sud (Sikasso), filiale Nord-Est (Koutiala), filiale Centre (Fana) et filiale Ouest (Kita) et des représentants de l’Union et coopératives des producteurs de coton.

Le double président de l’UN-SCPC et de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM), Bakary TOGOLA, a félicité et remercié les plus hautes autorités du Mali, au nom des producteurs, pour l’accompagnement et le soutien du monde rural.

Selon Bakary TOGOLA, la campagne cotonnière 2013-2014 s’est bien déroulée.

Le président de l’UN-SCPC et de l’APCAM a exhorté ses collègues producteurs à bien conserver leurs productions pour tirer meilleur profit de leur travail.

S’agissant de la pétition qui a circulé à sa défaveur, Bakary TOGOLA a déclaré:

«Sur le terrain, on a trouvé que cette pétition n’était autre chose que la liste des ateliers et autres séminaires de formation. Ils ont fait signer certains qui n’étaient même pas au courant de ladite pétition. On vient d’effectuer une visite de terrain qui nous a conduit à Koutiala, Kadiolo, Markacoungo, Kokofata, les producteurs ont bien compris la réalité»’.

Aussi, a-t-il déclaré « cette pétition est une opération des maudits qui veulent saboter la filiale coton au Mali».

Le PDG de la holding CMDT, Kalfa SANOGO, s’est empressé de dire que la réunion annuelle de la CMDT se tient à un moment particulier, marqué par la baisse du cours mondial du coton. C’est pourquoi, il a invité les acteurs (techniciens et producteurs) à un travail de fond à tous les niveaux, pour ressentir moins effets négatifs du nuage qui plane sur le ciel coton au niveau mondial.

Il a rappelé que la production totale de coton graine de la campagne 2013-2014, s’élève à 440 027 tonnes, dont 11 997 en zone OHVN.

«La production est totalement transportée, égrenée et payée dans un délai record avant le 20 avril 2014 » s’est réjoui le PDG.

Au plan qualité, a-t-il fait savoir, les objectifs de coton graine et de la fibre n’ont pas été atteints, en 2013-2014.

Pour la campagne 2014-2015, Kalfa SANOGO a rappelé les mesures d’encouragement qui avaient été prises par les autorités, notamment la subvention des intrants agricoles ((11 000 FCFA, le sac de 50 kg).

Aussi, à l’interne, selon le PDG SANOGO, des mesures ont été entreprises pour motiver davantage les encadreurs. Il s’agit de l’augmentation de 5% des salaires, pour les permanents ; le renforcement du parc mobile ; la dotation des hommes de terrain de GPS, de pluviométries.et autres motivations; sans oublier le protocole signé avec Mali météo pour l’opération pluie provoquée.

Selon Kalfa SANOGO, la production cotonnière s’élève à 550 000 tonnes contre 600 000 tonnes prévues, soit 98,60%. N’eût été la prolongation de la pluie, au-delà de la norme (novembre), avec des précipitations importantes par endroit, qui ont fait perdre d’importante productions, la CMDT allait atteindre les 600 000T prévues.

‘’Mais 98% est déjà très bon. Félicitation à l’ensemble des acteurs, notamment les producteurs’’, a déclaré le patron de la CMDT.

Selon lui, le pourcentage de la qualité est très bon.

Notons que les secteurs de Kita, avec 76.943% et celui de Kokofata, avec 88% de production, détiennent les écarts négatifs les plus importants.

Les secteurs de Djidian, avec 103% et celui de Kimparana, avec 102%, sont les secteurs où l’on a enregistré les écarts positifs les plus importants.

L’écart moyen entre le plan de campagne, en surface et sa réalisation, est de -21,61% dans la zone OHVN.

Au cours des travaux, la Cellule technique de production agricole (CTAP), la Cellule technique de production industrielle (CTIP), le Contrôle de gestion (CG), la Direction financière et comptable (DFC), le Contrôle de qualité (CQ), la Direction commerciale (DCOM)  et l’Office de classement de coton (OCC) ont fait, d’une part, l’analyse critique des réalisations de la campagne 2013-2014 (production-achat-égrenage et financement); et l’évaluation de la mise en œuvre des mesures d’amélioration des rendements de la campagne 2013-2014; d’autre part, la réalisation de la campagne 2014-2015 (note de conjoncture et présentation des projets de calendriers d’achats, plan de transport et d’égrenage du coton graine); la présentation des objectifs de qualité fibre, financement de la campagne; les nouvelles instructions de commercialisation; la présentation de la troisième édition des plans de campagne 2015-2016 et les perspectives du marché du coton.

Par Hamidou TOGO

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *