Search
samedi 26 septembre 2020
  • :
  • :

Campagne de vaccination contre la rougeole: 3,5 millions d’enfants à vacciner contre la rougeole

Le Chef du gouvernement Boubou CISSE a lancé, hier mardi, la campagne nationale de vaccination contre la rougeole sur le terrain Chaba de Lafiabougou. En réponse à la hausse des cas de rougeole enregistrés ces derniers temps, cette campagne entend toucher 3,5 millions d’enfants de 9 mois à 5 ans. Le coût de l’initiative est évalué à plus d’un milliard de FCFA.

Lancé ce mardi 7 mai par le Premier ministre, l’objectif de cette campagne vise à réduire les cas de rougeole en cette période de forte chaleur. À cette occasion, le chef du gouvernement était accompagné de plusieurs ministres et des représentants des partenaires comme l’UNICEF, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’USAID.

Placé sous le parrainage du président de la République, l’événement a réuni également des responsables des services de santé au Mali et de la société civile.

S’exprimant au nom des partenaires, le représentant adjoint par intérim de l’UNICEF au Mali, Félix Ackébo, a tout d’abord salué et félicité l’implication des autorités politiques en faveur de la réalisation du droit à la survie et au développement de chaque enfant et à la réalisation de l’objectif de développement durable 3 relatif à la « Santé et au bien-être ».

Il a ensuite estimé que la vaccination est largement reconnue comme l’une des interventions les plus efficaces et les moins coûteuses pour sauver les vies d’enfants. En dépit de cette évidence, regrette-t-il, au Mali seuls 45 % des enfants reçoivent tous les vaccins recommandés et 14 % ne reçoivent aucun vaccin. À l’analyse de cette situation, il prévient qu’il y a encore d’importants efforts à fournir pour parvenir à la vision au Mali : chaque enfant bénéficie d’une immunisation contre des maladies évitables et qui augmentent les chances de leur survie.

Ainsi, la campagne qui vient de démarrer contre la rougeole est un grand pas pour la réalisation de cette vision. Ce programme, qui concernera tout le pays, touchera 3,5 millions d’individus âgés de 9 mois à 5 ans et intervient dans un contexte où les cas de rougeole sont en hausse.

« La campagne nationale vient à un moment où le nombre de cas de rougeole dans le monde a atteint des niveaux préoccupants », a signalé M. Félix Ackébo tout en informant qu’en 2018, 98 pays ont signalé davantage de cas de rougeole qu’en 2017. Ce qui marque, apprécie-t-il, un recul des progrès réalisés dans la lutte contre cette maladie très facilement évitable, mais qui peut se révéler mortelle.

Par ailleurs, il a rappelé que contre cette maladie, le Mali a déjà organisé trois campagnes de vaccination successivement en 2007, 2011 et 2015. Malgré ces efforts, les épidémies de rougeole n’ont pas encore été maîtrisées.

« Au Mali, du 1er janvier au 12 avril 2019, 249 cas de rougeole ont été signalés, à travers le pays, contre 184 cas par rapport à la même période l’année dernière », a soutenu M. Ackébo.

Dans son discours de lancement de la campagne qui se tient du 7 au 13 mai, le Premier ministre a précisé que « la présente édition s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique d’élimination de la rougeole à l’horizon 2020 ». L’objectif du gouvernement, à travers cette initiative, est d’atteindre 95 % de couverture pour parvenir selon les termes de l’OMS à l’« immunité collective » et prévenir de manière efficace la propagation de cette maladie évitable par la vaccination.

Selon le Dr Boubou, la mise en œuvre de ce programme de vaccination coûtera à l’Etat et à ses partenaires plus 1 milliard de FCFA. Aussi, le chef du gouvernement a promis que dans le souci de renforcer l’immunité des enfants et de permettre l’élimination de la rougeole dans pays, une deuxième dose du vaccin anti rougeole sera administrée au cours du PEV de routine quelques mois après cette campagne.

Après son discours, le Premier ministre a administré la 1re dose du vaccin contre la rougeole à Djibril Diarra, un enfant de 16 mois.

Au paravent, lundi 6 mai, la direction nationale de la santé avait animé une conférence de presse pour informer et sensibiliser les populations maliennes du lancement de la campagne de vaccination contre la rougeole 2019 du 07 au 13 mai 2019, sur toute l’étendue du territoire national. Pour cette campagne trois objectifs sont visés, selon les conférenciers : améliorer l’accès au vaccin, assurer l’équité et promouvoir l’intégration. Le Dr Guindo avait souligné que cette campagne de vaccination contre la rougeole se faisait chaque trois ans au Mali.

Par Sikou BAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *