Search
mardi 21 novembre 2017
  • :
  • :

Catastrophes naturelles et changement climatique: 1,2 milliards de FCFA de don Japonais en matériels de forage

L’ex-CRES de Badalabougou a abrité, hier jeudi, dans le cadre du ’’Programme de renforcement des capacités pour faire face aux catastrophes naturelles causées par le changement climatique 2009’’ la cérémonie de remise des équipements du second lot du don japonais, composé d’un atelier de forage (KOKEN) 400 m ; d’un atelier de forage (KOKEN) 150 m; d’un compresseur d’air (HOKUETSU) 400 m; d’un compresseur d’air (HOKUETSU) 150 m, monté chacun sur camion (HINO), pour un montant total de 230 millions de Yens soit 1,2 milliard de FCFA.

Placée sous le patronage du ministre de l’Energie et de l’eau, Malick ALHOUSSEINI, la cérémonie de remise s’est déroulée en présence de l’Ambassadeur du Japon au Mali, Daisuke KUROKI.
On y notait aussi la présence de plusieurs responsables du ministère de l’Energie et de l’eau ; ainsi que les deux entreprises adjudicatrices du marché d’appel d’offres.
Selon l’ambassadeur japonais, le deuxième lot des matériels de forage, un ensemble d’un montant de 230 millions de Yens, équivalent à environ 1,2 milliards de FCFA, est composé de 4 camions dotés de grandes foreuses de puits d’eau et de machinerie, tous fabriqués au Japon.
Aussi, a-t-il précisé, c’est une coopération réalisée dans le cadre d’un projet de longue haleine nommé ’’Programme de renforcement des capacités pour faire face aux catastrophes naturelles causées par le changement climatique 2009’’ qui fait partie de la coopération économique bilatérale non-remboursable du Japon à l’intention du peuple malien. Son échange de notes d’un montant total de 500 millions de Yen, équivalent à environ 2,5 milliards de FCFA, a été signé le 22 mars 2010 entre les deux gouvernements. A l’occasion, le diplomate japonais a rappelé que le premier lot a été remis en 2014.
Par ailleurs, l’ambassadeur japonais a noté que le fonds formé à partir de cette vente et géré par le gouvernement malien appelé ‘’fonds de contrepartie’’, servira ainsi au financement de divers projets socioéconomiques planifiés par notre gouvernement en vue du développement durable du pays.
Au fait, les matériels, objet de la cérémonie, qui faciliteront avec leur mobilité d’accès chez les populations sont composés d’un atelier de forage (KOKEN) 400 m ; un atelier de forage (KOKEN) 150 m; un compresseur d’air (HOKUETSU) 400 m ; un compresseur d’air (HOKUETSU) 150 m, monté chacun sur camion (HINO).
Le ministre de l’Energie et de l’eau a reconnu, qu’au Mali, depuis quelques années, nous subissons les effets néfastes du changement climatique sur notre vie de tous les jours et sur le développement du pays.
Il a salué le grand geste de solidarité du Japon qui a été attentif aux préoccupations de développement du Mali en signant, en mars 2010, une Entente de don avec le Mali dans le cadre du ‘’Programme de renforcement des capacités pour faire face aux catastrophes naturelles causées par le changement climatique 2009’’.
Le ministre a profité de l’occasion pour rappeler que l’exécution financière de la mise en œuvre du contrat de cession des deux premiers ateliers de forage attribués, après appel d’offres, à ‘’Nouvelles brasseries de Bamako’’ (NBB) et ‘’Société d’équipement et de travaux’’ (SETRA), est respectivement de 543 611 170 FCFA, sur lequel montant NBB a payé, à la date du 9 septembre 2017, la somme de 307 708 377 FCFA, soit un taux d’exécution de 57% ; et de 479 956 484 FCFA sur lequel la SETRA a payé 239 980 917 FCFA, soit un taux d’exécution de 51%.
Concernant le second don, objet de la cérémonie d’hier, le ministre a rappelé que son processus a commencé le 24 juillet 2015, par une rencontre entre le Comité de gestion du Don et la Mission japonaise en séjour au Mali pour la définition des modalités d’acquisition des ateliers et de sélection des bénéficiaires.
Ainsi, depuis le 3 août 2015, ledit Comité, la Direction nationale de l’Hydraulique, la DFM du ministère de l’Energie et de l’eau ont collaboré avec la Direction générale des Marchés publics pour la préparation d’un dossier d’appel d’offres qui a été remporté par le Groupe d’entreprises TRAORE Sarl (GET-Sarl) proposé acquéreur de l’atelier de forage 400 m et accessoires (lot N°1), pour un montant de 553 855 500 FCFA HTT; et la Falaise-Mali-Sarl, proposé acquéreur de l’atelier de forage de 150 m et accessoires (lot N°2) pour un montant de 402 542 375 FCFA HTT.
Pour le ministre, la rigueur et l’éthique qui ont prévalu, tout au long du processus, à la sélection des bénéficiaires et des équipementiers doivent orienter chaque action pour, non seulement une meilleure prévention des effets néfastes des changements climatiques, mais, également, un meilleur service de l’eau au bénéfice de nos compatriotes.
La cérémonie a été marquée par la remise des clés des camions par l’ambassadeur du Japon au Mali au ministre de l’Énergie et de l’eau qui, à son tour, les a remis aux deux entreprises bénéficiaires ; ainsi que la visite des équipements.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *