Centrales de Sélingué et de Sotuba: la BOAD débloque 25 milliards FCFA

Le président de la Banque ouest africain de développement (BOAD) et la ministre de l’Economie et des finances ont signé, vendredi dernier, un prêt d’accord d’un montant de 25 milliards de FCFA pour la réhabilitation des aménagements hydroélectrique de Sélingué et de Sotuba.

C’était dans la salle de conférence du ministre des Finances et de l’économie, en présence du ministre de l’Energie Frankaly KEITA.

Ledit projet s’inscrit dans le cadre de programme prioritaire d’urgence du sous-secteur de l’électricité au Mali, qui vise à doter la société EDM-SA de sources de production moins onéreuses.

A travers cette signature, selon le président de la BOAD, Christian ADOVELANDE, sa banque met à la disposition du Mali des ressources d’un montant de 25 milliards de FCFA pour le financement partiel du projet de réhabilitation des aménagements hydroélectriques de Sélingué et de Sotuba.

«Il s’agit pour nous d’apporter ensemble une réponse à l’état de dégradation avancée que connaissent aujourd’hui les deux aménagements hydroélectriques. Nous mesurons pleinement leur contribution dans l’offre d’énergie électrique du Mali et surtout, leur importance dans le maintien de l’équilibre financier du secteur, à travers les coûts de revient moins onéreux de l’énergie qu’ils produisent», a déclaré M.ADOVELANDE.

La réalisation du projet, a-t-il soutenu, contribuera à la récupération entière des puissances initiales des deux centrales, permettant ainsi d’améliorer l’accès des populations à l’électricité.

‘’Elle devrait permettre le raccordement au réseau de 1200 abonnés supplémentaires en 2018, dans les villes de Kangaba, Ouéléssébougou et de quinze localités’’, a précisé le président de la BOAD.

Le projet de réhabilitation des aménagements hydroélectrique de Sélingué et de Sotuba porte, selon lui, à 405 milliards FCFA le montant total des engagements de la BOAD au Mali, tous secteurs confondus, dont 83 milliards dans le secteur de l’énergie.

Au nom du gouvernement, la ministre de l’Economie et des finances, BOUARE Fily SISSOKO, s’est réjouie de la signature de l’accord de financement.

Pour elle, cette signature symbolise la qualité et l’excellence de la coopération entre la BOAD et le Mali.

Conscient que l’énergie constitue la base de tout développement, dit-elle, le gouvernement a décidé de contracter le présent emprunt et le rétrocéder à la Société énergie du Mali, en vue de la soutenir dans ses efforts de réalisation de services d’intérêt public. Car, la réalisation du projet (réhabilitation des centrales hydroélectriques de sotuba et Sélingué) permettra de recouvrer les productibles nominaux des deux centrales (220 GWH/an et 35 GWH/an respectivement pour Sélingué et Sotuba) à partir de 2018; améliorer l’accès à l’électricité de 1200 abonnés supplémentaires dans les villes de Kangaba, Ouéléssébugu et dans les 15 autres localités concernées.

‘’Je puis vous assurer que le gouvernement de la République du Mali mettra tout en œuvre pour honorer tous les engagements qui sont les siens, consignés dans le présent accord et prendra toutes les dispositions appropriées pour assurer la bonne exécution du projet’’, a rassuré la ministre de l’Économie et des finances.

 

Par Hamidou TOGO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *