Search
vendredi 24 septembre 2021
  • :
  • :

Centre Coupe-Couture «Guanniya Gnouman»: 110 filles ont reçu leurs diplômes

La Cité IFA-BACO a abrité, le samedi 31 juillet, la cérémonie de remise des diplômes aux sortantes du Centre de Formation en Coupe et Couture dénommé : «Guanniya Gnouman». Ce sont les 8ème et 9ème promotion qui comptent 110 filles qui ont reçu leurs diplômes de fin de formation.

Le marché de l’emploi vient d’être fourni avec la sortie de ces femmes qui ont appris des compétences après des années d’apprentissage théorique et pratique. La cérémonie a été organisée par l’Association pour la Promotion, la Solidarité et la Cohésion des Femmes.
La cérémonie de remise des diplômes était présidée par le maire de la Commune IV, Adama Berethé. Celui-ci avait à ses côtés Mme Keïta Maïmouna Samassékou, présidente de l’Association pour la Promotion, la solidarité et la cohésion des Femmes (Guanniya Gnouman) ; des représentants des partenaires (ANPE, COPEC, l’ONG El Farouk) ; du chef de quartier de la Cité IFA-BACO, Fansey Konaté, et de plusieurs autres invités.
Dans son discours de bienvenue, la présidente de l’Association Guanniya Gnouman (AGG) a rappelé que cette cérémonie est certes significative, mais pleine de signification pour son association. Elle a expliqué que cette cérémonie de sortie a pour but de célébrer les braves dames décidées de donner un sens nouveau à leur vie. Cela dans le contexte de la célébration de la Panafricaine des Femmes «Journée de la Femme Africaine» célébrée chaque 31 juillet.
La présidente a profité de l’occasion pour faire un rappel historique sur la commémoration de la journée du 31 juillet. Mme Keïta Maïmouna Samassékou a expliqué que la célébration du 31 juillet, instituée par le Congrès de Dakar, offre aux africaines un cadre permanent d’échange avec leurs Gouvernements sur les contraintes majeures à leur bien-être et au développement du continent. Elle a informé que le thème de cette année est : «Femmes et filières porteuses soutenues par la diaspora».
La présidente de l’AGG a signalé que depuis sa création son Association a mis en œuvre diverses activités comme l’assainissement, la formation en Coupe-Couture, le financement des activités de ses membres (microcrédit), la transformation agroalimentaire…
Elle a soutenu que l’AGG a des défis à relever dans un contexte de sollicitation de plus en plus croissante pour mener ses activités d’assainissement, de développement, de microcrédit, de renforcement des capacités du Centre, de la prise en charge des cas sociaux…
S’adressant aux jeunes dames récipiendaires des promotions 2017-2020 et 2018-2021, Mme Keïta les a invités à persévérer davantage sur le chemin de l’autonomisation et à faire bon usage de leurs diplômes obtenus au terme de trois ans de dur labeur.
Notons qu’elles sont au nombre de 110 diplômées, soit 62 de la promotion 2017-2020 et 48 de la promotion 2018-2021. Aussi, en plus du diplôme, les deux premières de chaque promotion ont été primées d’une machine à coudre.
La cérémonie a été émaillée par des sketchs axés sur l’information et la sensibilisation des femmes et des jeunes filles venues massivement malgré la forte pluie.

PAR MODIBO KONÉ




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *