Search
samedi 17 novembre 2018
  • :
  • :

Centre de formation professionnelle de Missabougou: plus de 377 apprenants formés en 2017

Le Centre de formation professionnelle de Missabougou a accueilli, samedi dernier, une délégation du ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle conduite par le chef du département Maouloud Ben KATTRA. Au cours de cette visite, le ministre Ben KATTRA a procédé à la pose de la première pierre des nouvelles classes et à la remise des attestations et des kits aux sortants de 2017, après quelques mois de formation.

C’était en présence des autorités coutumières et du maire de Missabougou, de la directrice du Centre de formation professionnelle de Missabougou, Mme TOURE Diahara DRAHAMANE ; du Coordinateur national du PROCEJ, Drissa BALLO ; du Coordinateur national du Projet pour l’employabilité des jeunes au Mali (PEJM), Lamine DIASSANA, etc.
Cette cérémonie a été marquée par la remise de matériels didactiques au volet alphabétisation par le PROCEJ ; la remise d’équipements de mécanique automobile par le PEJM ; enfin, la pose de la première pierre des nouvelles salles de classe pour les nouvelles filières.
La Directrice du Centre de formation professionnelle de Missabougou, Mme TOURE Diahara DRAHAMANE, a profité de l’occasion pour faire le point des activités réalisées par son centre en 2017. Dans son intervention, il ressort que 285 apprenants ont été formés par le Centre en 2017, en 15 corps de métiers. Aussi, dans le cadre du projet jeunesse et résilience du PNUD, 50 apprenants, dont 25 jeunes en commune III, V et VI, ont été formés dans les filières comme la transformation agro-industrie, la plomberie, le carrelage, etc. Également, 25 jeunes ont reçu une formation de type Dual dans le cadre du programme FAFPA et PROCEJ. Soit un effectif total de 377 jeunes formés en 2017.
Le Centre dispose d’un site internet et envisage la construction et l’équipement de 4 salles de classe, ainsi que d’un atelier moderne pour la transformation agroalimentaire, pour la menuiserie aluminium, d’un réfectoire, d’une salle multimédia, etc.
En bon chef de chantier, le ministre en charge de la Formation professionnelle, après avoir lancé les travaux de construction des nouvelles salles, a indiqué que cette cérémonie revêt une importance toute particulière pour son département, car elle consacre un des vœux les plus chers au Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, à savoir celui d’offrir aux jeunes maliennes et maliens une formation professionnelle de qualité. Elle concrétise du coup l’engagement des plus hautes autorités de notre pays à apporter des solutions idoines à la problématique de formation et d’insertion socioprofessionnelle des jeunes et des femmes qui touche toutes les familles. Le Gouvernement du Mali, a-t-il fait savoir, a entrepris dans ce cadre plusieurs projets et programmes, avec l’appui technique et financier de ses partenaires.
Ainsi, par un accord de financement entre le Groupe de la Banque Mondiale et le Gouvernement du Mali, signé le 25 juillet 2014, le Projet de Développement des Compétences et Emploi des Jeunes (PROCEJ), a été mis en place pour améliorer l’éducation et la formation pour l’employabilité et les possibilités d’emploi des jeunes du Mali. Ce projet appuie un certain nombre d’établissements techniques et professionnels des ministères de l’Éducation nationale et de l’Emploi et de la formation professionnelle, parmi lesquels le Centre de formation professionnelle de Missabougou.
Cette cérémonie, selon le ministre, s’inscrit non seulement en droite ligne de l’atteinte des objectifs du PROCEJ, mais aussi constitue une réponse aux préoccupations du Président de la République pour la création de 200 000 emplois pour les jeunes et, bien au-delà, préparer une jeunesse capable de relever le défi d’une main-d’œuvre de qualité bien adaptée aux besoins de l’économie nationale.
Déjà en mars 2018, a indiqué Ben KATTRA, le nombre d’emplois créés était de 252 313 ; soit 126,2% de taux de réalisation de la promesse présidentielle.
«Nous sommes en train donc de vivre une avancée significative
dans l’amélioration de la qualité de la formation au Centre de formation professionnelle de Missabougou», s’est réjoui le ministre.
Avant d’ajouter que c’est un centre qui fait aujourd’hui la fierté de son département et est en train de répondre ainsi à sa vocation de Centre retenu dans le cadre de l’expérimentation du concept Collège Communautaire de l’espace UEMOA.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *