Search
mercredi 18 octobre 2017
  • :
  • :

Centre de traitement ébola: un cas «contact suivi» guéri

Le ministre de la Santé et de l’hygiène publique a informé, vendredi dernier, l’opinion publique qu’un cas «contact suivi», confirmé malade d’Ebola, en traitement au Centre de traitement Ebola est sorti guéri. Cette annonce a été faite lors d’un point de presse, dans la salle de conférence de son département.

Pour la circonstance, le ministre de la Santé, Ousmane KONE, avait à ses côtés le Pr Samba SOW, Conseiller spécial du Président de la République chargé de la lutte contre Ebola, non moins coordinateur du Centre opérationnel d’urgence (COU) et le Représentant résident OMS au Mali, Ibrahim Socé FALL.

Dans sa déclaration liminaire, le ministre de la Santé a fait savoir qu’une personne a été identifiée le 12 novembre 2014, comme contact d’un malade décédé. Pendant son suivi, la personne a présenté certains symptômes de la maladie Ebola, le 19 novembre 2014. Elle a été ainsi admise au Centre de traitement Ebola, le 20 novembre. Ainsi, le prélèvement de sang effectué sur la personne, le 21 novembre 2014, a été analysé au laboratoire Séréfo. Le résultat a été positif au virus Ebola.

L’intéressé, a-t-il précisé, a suivi le traitement au Centre. Et suite à son traitement, a révélé le ministre de la Santé, l’arrêt des signes de la maladie a été constaté et un prélèvement de contrôle effectué, le 25 novembre 2014, s’est avéré négatif à l’issue des tests à laboratoire.

Selon le ministre KONE, le 27 novembre 2014, un second prélèvement de contrôle a été effectué, analysé au laboratoire, et avéré négatif. Ainsi, indique le ministre, les services de traitement ont constaté la guérison de la personne. D’ailleurs, Un certificat de décharge attestant cette guérison a été délivré, conformément au Protocole de l’Organisation mondiale de la Santé, a-t-il fait savoir. L’intéressé, confirme le ministre, a été ainsi libéré du Centre à la date d’aujourd’hui (ndlr : vendredi 28 novembre 2014).

Par ailleurs, a soutenu le ministre KONE, le gouvernement accueille avec bonheur cette évolution et cette guérison et félicite tous les services et toutes les personnes qui ont contribué à l’identification, au suivi et à la prise en charge jusqu’à guérison de cette personne.

Par conséquent, au nom du gouvernement rappelle à la population que cette maladie est guérissable si elle est prise en charge très tôt. Ainsi, le gouvernement et les services de santé invitent toute la population à la vigilance, à signaler tout signe pouvant évoquer cette maladie aux services compétents afin que si besoin était que la personne soit prise en charge pour bénéficier de toutes les conditions favorables à une guérison.

Selon le Pr Samba SOW, cette prouesse, car il faut la qualifier ainsi, est dû surtout à la rapidité avec laquelle, la personne a été prise en charge. A son avis, l’importance du suivi des contacts permet d’éviter la transmission. Et plus le maladie est traité tôt, plus il a la chance de guérir.

Sur l’identité de la personne, le ministre a fait savoir qu’ils sont tenus par le secret médical et ne disposent pas de droit pour divulguer certaines informations concernant la personne en question.

A la date du vendredi 28 novembre 2014, la situation est la suivante:

nombre de cas suspect 1; date de prélèvement 28 novembre 2014 (négatif); cas confirmé 1; en traitement au Centre de traitement Ebola 1; cas guéri sorti : 1.

 

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *