Search
mercredi 25 mai 2022
  • :
  • :

Cesc : distinction de 10 membres

Le siège du Conseil économique, social et culturel (CESC) a abrité hier, en début d’après-midi, une cérémonie de décoration de 10 membres de l’institution. Un premier lot de 5 membres du CESC a été élevé à la dignité de chevalier de l’ordre national. Il s’agit de Seydou DIARRA, Mamadou Minkoro TRAORE, Moussa KANOUTE, et Cheihina BARRY.
Seydou DIARRA est très connu dans les milieux syndicaux pour avoir mené plusieurs négociations avec le Gouvernement et le Patronat au nom de la centrale syndicale Untm.
Les membres du second lot, composé également de 5 personnes, ont été décorés de la médaille du Mérite National avec Effigie Abeille. Il s’agit de Bouda SAM, Baba TIGANBO, Ibrahim KAMPO, Amadou SANGARE, et Mme KEITA Gertrude Marie Elisabeth KEITA.
Bouda SAM qui est l’un heureux récipiendaire, il est la cheville ouvrière du Haut conseil des Maliens de l’extérieur,en sa qualité de Secrétaire permanent.
En prélude à la distinction, le grand Chancelier des Ordres Nationaux, a fait remarquer que la Médaille ne se réclame pas. Elle est donnée par le Président de la République. Il a fait l’historique des Ordres Nationaux du Mali, quels sont ceux qui peuvent en être les bénéficiaires, quelle est la procédure suivie pour distinguer quelqu’un ?
Suite à ces informations, les récipiendaires ont été décorés, au nom du chef de l’Etat, par le Président du Conseil économique, social et culturel, Jeamille BITTAR.
Le chef de l’institution a ensuite fait savoir qu’il aurait souhaité avoir plus de membres à décorer. Il a indiqué qu’il s’en voudrait en cette occasion solennelle s’il ne faisait pas référence à tous les autres membres non bénéficiaires qui œuvrent inlassablement au rayonnement de l’institution en donnant des orientations bien précises pour la gouvernance de notre pays.
Adressant ses félicitations aux récipiendaires, il a souligné que la distinction marque un début, non une fin. La reconnaissance nationale devrait être une source de motivation à œuvrer davantage pour le développement du pays, a-t-il exhorté.
« Ces médailles ne sont pas des médailles de complaisances ; elles sont méritées. Vous pouvez les porter fièrement », a-t-il martelé, sous les applaudissements des membres du Conseil, des parents et amis des récipiendaires qui ont fait le déplacement pour être témoin de cet événement mémorable.
A l’attention de ceux qui n’ont reçu de distinction, le Président du CESC demandé de ne pas se décourager. Et pour cause, a-t-il soutenu, la meilleure médaille est d’être convaincu au fond de soi que l’on est en train de donner le meilleur de soi-même pour le pays.
Par ailleurs, il a appelé au patriotisme de tous au moment où notre pays traverse des moments difficiles. Si chacun donne le meilleur de lui-même, le Mali sera le pays de nos rêves, a martelé Jeamille BITTAR. Il a souligné que l’heure n’est pas à regarder les personnes, mais l’intérêt du Mali. C’est à cette seule condition qu’il y aura l’harmonie et que le Mali redeviendra un pays envié de tous les autres. Si nous arrêtions de nous tirer dans les pattes pour nous donner la main, le Mali avancera, a-t-il conclu.
Par Bertin DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *