Search
lundi 24 janvier 2022
  • :
  • :

CGESM: les acteurs font le point

La Commission de gestion des eaux de la retenue de Selingué et du barrage de Markala (CGESM) a tenu du 3 au 4 novembre 2021, sa 11e réunion mensuelle à Selingué.

Cette réunion était présidée par le ministre de l’Énergie, de l’eau et des mines, Lamine Seydou TRAORE qui avait à ses côtés le Directeur national de l’hydraulique Djoouro BOCOUM, ainsi que des partenaires techniques et financiers.
Les membres de la CGESM composés d’acteurs pluridisciplinaires appartenant à des services techniques de l’État, des collectivités territoriales et de la société civile étaient également présents.
Cette réunion mensuelle a pour objectif d’informer et de sensibiliser les populations bénéficiant des eaux de la retenue de Sélingué et du barrage de Markala sur la situation et le fonctionnement hydrologique du fleuve Niger.
Il s’agissait aussi pour les participants à cette rencontre d’échanger avec les populations riveraines et d’autres acteurs et usagers bénéficiant des eaux de la retenue de Sélingué et du barrage de Markala sur la situation hydrologique du Fleuve Niger ; informer les acteurs et usagers bénéficiant des ressources en eau de la retenue de Sélingué et du barrage de Markala sur les missions de la CGESM et son lien avec la GIRE.
De même, la rencontre devait permettre aux acteurs de s’approprier du système de fonctionnement du Seuil de Kourouba et ses impacts sur le fonctionnement hydrologique du fleuve Niger de l’amont à l’aval de Markala ; d’informer les décideurs politiques sur le fonctionnement du Seuil de Kourouba et ses impacts (positifs et négatifs) en aval ; et enfin de recueillir les suggestions et recommandations visant à améliorer les travaux de la commission.
Prenant la parole, le ministre de l’Énergie et de l’Eau, a affirmé que depuis sa création en 2020, la Commission a été l’unique cadre de concertation fonctionnelle de la gestion des eaux de la retenue de Sélingué.
Elle a enregistré depuis un bilan satisfaisant. Au nombre de ses réalisations : la signature de convention de collaboration entre l’OPIB et EDM SA en matière de partage des eaux du canal de Baguinéda ; l’arbitrage annuel du partage des eaux du Sankarani entre l’ODRS et EDM SA pour l’alimentation en eau en priorité de Maninkoura de 2008.
«Au cours de cette réunion, il vous sera donné l’occasion d’échanger sur les résultats de la commission, les difficultés rencontrées au cours de l’année écoulée, les perspectives en 2022 et surtout la validation de la courbe optimale de gestion 2021-2022. Il est aussi attendu, l’appropriation de la mission de la CGESM et des conseils pour l’amélioration de sa performance » a-t-il indiqué.
La réunion a été suivie par une visite au barrage, en compagnie du ministre de l’Énergie et de l’eau Lamine Seydou TRAORE en présence du maire de la commune de Baya ; du représentant du gouverneur de Bougouni ; du préfet de Selingué ; de la Directrice nationale de l’énergie, du Directeur général de l’énergie du Mali ; du Directeur national de l’hydraulique.
Cette visite a été une occasion pour le ministre et à sa délégation de constater la prouesse réalisée par l’EDM en termes de la gestion de l’eau, mais aussi de la production de l’électricité de la centrale hydro-électrique de Sélingué.
Quelques mois plus tôt, une partie de cette installation avait pris feu. A ce jour, les travaux de reconstruction des installations sont assurés par des ingénieurs maliens. Toutes choses qui rentrent dans la démarche des autorités, à travers le ministère et l’EDM, de valoriser les compétences internes et permettre de réduire des dépenses de la société en vue de son redressement financier.
Les travaux de réhabilitation ont été réalisés dans les règles de l’art et déjà la première turbine est entrée en fonction produisant 11 MW contre 7 à 8 MW attendus. Une prouesse saluée par le ministre, car elle a permis à la société d’économiser environ 500 millions de FCFA.

PAR AMINA SISSOKO
Envoyée spéciale




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *