Search
samedi 26 septembre 2020
  • :
  • :

Cheickna Camara, président de la Plateforme les bâtisseurs: ‘‘aider le Dr Boubou CISSE c’est rendre au Mali le plus sacré des services’’

La Plateforme les bâtisseurs a organisé, le samedi 28 septembre, un grand meeting au Palais de la culture pour exprimer son soutien aux actions du Premier ministre Boubou CISSE et évoquer certaines questions brulantes de l’actualité. Ce meeting qui était placé sous l’égide du président de la Plateforme, Cheickna CAMARA, a enregistré la présence des leaders de plusieurs mouvements qui soutiennent les actions du Gouvernement.

Prenant la parole au nom des jeunes de la Plateforme, Abdramane SY a déclaré que le Dr Boubou CISSE mérite aujourd’hui le soutien de tous les Maliens compte tenu de son engagement à trouver des solutions à tous les problèmes qui assaillent le Mali. Selon lui, à travers ce meeting, les bâtisseurs ont voulu montrer à la face du monde que malgré qu’il soit apolitique, le Dr Boubou CISSE a le soutien de milliers de Maliens.
Abdramne SY a informé qu’après ce meeting, la plateforme ira à la rencontre des Maliens où qu’ils se trouvent pour recenser leurs préoccupations pour les soumettre au Premier ministre.
Il a enfin appelé le Chef du Gouvernement à renforcer son appui aux femmes et aux jeunes sans emploi et à écouter davantage les personnes ressources.
Le président du mouvement Patriotique Arc-en-ciel, Ismaila DIALLO, a ajouté qu’il faut l’engagement de tous les Maliens pour résoudre la crise et amorcer le développement du Mali. Il a appelé les Maliens à regarder dans la même direction et à faire des propositions de sortie de crise.
« Le problème du Mali est imputable aux hommes politiques. Il faudrait que les citoyens convaincus se donnent la main et mènent des actions en fonction de leurs possibilités », a diagnostiqué et préconisé Ismaila DIALLO.
A son tour, le président de la Plateforme les bâtisseurs, Cheickna CAMARA, a précisé que ce meeting a été organisé pour exprimer leur soutien au Gouvernement et véhiculer le message de construction nationale.
Il a souligné que les autorités méritent le soutien de la population en ces moments où le pays souffre de l’insécurité avec son corollaire de morts, de blessés, de mutilés, de veuves, d’orphelins… «Les Maliens souffrent de la misère matérielle avec ses conséquences sur le plan social, psychologique, moral et émotionnel. Les Maliens souffrent du chômage car les universités sont devenues des fabriques de chômeurs et des titulaires de diplômes aux contenus douteux. Les Maliens souffrent de la misère morale et intellectuelle qui constitue de terreaux favorables de toutes les formes de déviations, de perversions, de dérapages, de recrutement des terroristes », a martelé le président de la Plateforme.
Aussi, ajoute-t-il que le Mali souffre de la crise des valeurs et de la perte des repères. Ce, d’autant plus que de nos jours au Mali rien ni personne n’est sacré, tous les tabous étant levés, les personnes âgées, les autorités, les leaders religieux, les femmes sont tous insultés, vilipendés, attaqués. Des choses qui sont en contradiction avec nos cultures, nos valeurs et nos traditions.
Face à cette situation, M. CAMARA soutient qu’il est temps de s’interroger et de situer individuellement et collectivement les responsabilités. Pour lui, tous les Maliens doivent se poser et donner des réponses sans complaisance à ces questions: qu’avons-nous fait pour en arriver là ? Que nous arrive-t-il ? Avons-nous sérieusement été à la hauteur dans nos familles, dans nos vestibules, dans nos entreprises, dans nos lieux de culte ? N’avons-nous pas failli quelque part ? Notre responsabilité n’est-elle pas lourdement ou faiblement engagée ? Nous ne nous sommes pas tues lorsqu’il fallait parler ? N’avons-nous pas laissé faire ?
Le président de la Plateforme les bâtisseurs a lancé un appel à l’ensemble des forces vives du Mali et à l’ensemble des Maliens de l’intérieur et de l’extérieur à se donner les mains afin d’aider les autorités à sauver le bateau Mali à sortir des violents troubles. Pour lui, le cadre du Dialogue national inclusif vient à point nommé. De ce fait, M. CAMARA a appelé l’ensemble des acteurs à y prendre une part active et décisive en vue de féconder ses conclusions par leurs contributions enrichissantes et leurs idées patriotiques.
« Le Mali n’a eu autant besoin de l’ensemble de ses filles et fils unis à son chevet pour le sortir du marasme dans lequel il se trouve actuellement. C’est pourquoi, nous en appelons au patriotisme et à la lucidité de tous pour qu’ensemble, unis autour du gouvernement dirigé par le Dr Boubou CISSE, nous puissions relever les défis qui assaillent notre pays », a appelé le président Cheickna CAMARA.
Il a salué la sagesse et la perspicacité du Président de la République qui, en ces moments troubles de notre vie politique, a décidé de se mettre à équidistance de toutes les forces politiques de nommer comme chef du gouvernement le Dr Boubou CISSE.
Ainsi, de la nomination du Dr Boubou CISSE à ce jour, le président de la Plateforme a cité certaines actions qui sont à son actif. Il s’agit entre autres de la fin de la grève des cheminots, de la signature de l’accord avec les syndicats d’enseignants, des nombreux voyages dans les régions de Mopti et Ségou pour initier le dialogue entre les communautés, du voyage par route à Kayes pour s’enquérir de l’état de la route, de la visite mémorable à Paris…
Pour le président de la Plateforme les bâtisseurs, aider le Premier ministre dans sa mission c’est rendre au Mali le plus grand et le plus sacré des services. Pour lui, la réussite du Mali sera celle de tous les Maliens.
Il a enfin déclaré que ceux qui prennent souvent la parole au nom du peuple ne sont pas malheureusement ses meilleurs représentants. A son avis, ceux-ci desservent notre pays à travers certains genres de communication.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *