Search
mardi 25 juin 2019
  • :
  • :

Chérif Bouyé HAÏDARA de Nioro du Sahel: ‘‘j’ai juré que je ferai tomber IBK avant la fin de son régime’’

Fidèle à ses habitudes, le Cherif de Nioro a fait une sortie musclée, après la prière du vendredi 12 avril 2019, dans sa Zawiya de Nioro, contre le Chef de l’État avec qui il n’est plus en odeur de sainteté, depuis quelques années. Au cours de ce sermon du vendredi, le chef religieux a juré de faire chuter IBK avant la fin de son mandat.  Lisez plutôt sa déclaration.

« Gloire à Allah, nous rendons grâce au Tout-Puissant de nous préserver dans sa miséricorde.

Je me glorifie aujourd’hui d’être un fils de Cheick Hamaoula plus connu sous le nom de Cheikh Hamallah est de la tribu des Ahel Moh’ammad Sidi Chérif de Tichitt en Mauritanie.

Gloire à Allah, nous rendons grâce au Tout-Puissant de nous préserver dans sa miséricordieux.

Je me glorifie aujourd’hui d’être un fils de Cheick Hamaoula plus connu sous le nom de Cheikh Hamallah est de la tribu des Ahel Moh’ammad Sidi Chérif de Tichitt en Mauritanie.

Son père, Mohamedou Ould Seydna Oumar, fin lettré, réputé pour son rigorisme en matière de religion, s’installe, pour faire du commerce, un peu plus loin à Kamba-Sagho, près de Niamyna sur les bords du Niger (Cercle de Ségou). Une créature et un homme de dieu qui sait toujours battu pour l’islam dans son vrai sens. Je rends hommage au prophète Mahamed paix et salut sur lui de nous guider vers le chemin de l’univers.

Je suis issu d’une famille de royaume chérifien, des grands hommes qui ont fondé des grands empires. Ma conviction sur la réalité de la vie est fondée plus tôt à la construction d’une vie meilleure de mes concitoyens que mon intérêt personnel.

Je m’incline devant la mémoire de nos vaillants soldats et civils qui ont perdu la vie au cours de ces dernières années à cause de la mauvaise gouvernance dont nous avons tous une part de responsabilité.

Je me suis engagé en politique suite à une décision qui me semblait anormale pour notre religion en 2012, le code la famille qu’ATT et ses députés ont voulu nous imposer pour faire plaisir à l’occident. Après ce combat gagné en son temps contre le régime en place, nous avions décidé de nous impliquer dans la gestion des affaires publiques, en conjuguant nos efforts à soutenir le président IBK au scrutin de 2013. Mais hélas, nous nous sommes trompés de la personne que nous avons connue avant 2013. C’est pourquoi pendant la 3e année de son mandat, j’ai décidé de retirer toute ma confiance en lui pour ne pas être complice de sa mauvaise gouvernance. En 2018, j’ai décidé de soutenir la candidature d’une autre personne pour qu’il sache que je suis contre lui. Vous vous rappelez pendant la campagne présidentielle, une partie de ma famille a été victime d’une attaque terroriste dans la zone de Nara, et je parle sans complaisance, cette attaque a été orchestrée et perpétrée par le fils du président Karim en collaboration avec le fils de Tiékoro Bagayoko, Mohamed. En voulant attribuer cette attaque terroriste à la Katiba de Macina Amadou Kouffa.

Mon combat n’est plus Soumeylou B Maiga, mais plutôt IBK.

Nous avons donné une lourde tâche au président IBK par erreur.

Je vous donne un exemple, quand tu as une Mercedes de 10 tonnes, elle peut supporter le poids de 5 à 10 tonnes, et si tu mets 10 tonnes dans une R 12, le résultat donne quoi ?

IBK est une R 12 et non une 10 tonnes.

Mais j’ai juré au nom de tous ceux qui me sont chers que si je dois vivre aujourd’hui, une semaine, un mois, une année, je ferais tomber IBK avant la fin de son régime. Wassalam ».

Transcription du Cheick chargé de communication du Cherif, Porte- parole UJH Nioro.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *