Citoyenneté au Mali: le « réveil citoyen » initie des rencontres publiques

10

La Maison de la presse du Mali a servi de cadre, samedi dernier, au lancement des « Rencontres Publiques Citoyennes » initiées par le mouvement « Réveil Citoyen – Fasoden Lakounou », dirigée l’animateur vedette de la radio Klédu, Yéli Mady KONTE, dit « Yélifuso ».

Cette cérémonie a regroupé un nombre important de personnalités publiques issues de la classe politique et de la société civile ; notamment : le Pr Abdoulaye NIANG du réseau « Diogo ni Maya » ; l’ancien PM, Soumana SAKO, le représentant de la majorité présidentielle, Aboubacar Sidick FOMBA, Président du Parti APDEM ; du parti PDES ; le Syndicaliste Maouloud Ben KATTRA ; l’animateur vedette du moment, Ras-BATH ; des leaders d’Associations et de jeunes et beaucoup d’autres responsables de la classe politique et de la société civile maliennes ; tous venus manifester leur soutien au combat de « Réveil Citoyen – Fasoden Lakounou » engagé pour l’éveil de la conscience malienne sur les enjeux de l’heure.
À travers cette initiative, le Réveil Citoyen entend rassembler toute la jeunesse malienne autour des défis du moment. Il s’agit de réfléchir, d’identifier les problèmes qui se posent à notre pays et de trouver ensemble les solutions. À l’issue des concertations, un livre blanc sera produit et remis au président de la République avec la participation de la classe politique, des leaders religieux, de la société civile. Le mouvement est apolitique et ouvert à tout le monde.
À l’issue de la cérémonie, le secrétaire à la communication du PDES, Nouhou TOGO, a souligné que c’est une initiative salutaire. Selon lui, il est important que les Maliens se sentent concernés et responsables de tout ce qui se passe dans notre pays. Ce qui est décevant actuellement, a-t-il dit, c’est le fait que les populations pensent que les autorités élues sont seules responsables de tout. « Aujourd’hui, il faut que le citoyen lambda prenne conscience que ce qui se passe au Mali est de la responsabilité de tout le monde », a-t-il expliqué. De son avis, le jour où les Maliens comprendront que salir la rue, les places publiques, c’est se faire du mal et à tous ses semblables, on pourra lutter contre l’insalubrité.
Pour M. TOGO, cette initiative du Réveil Citoyen est la preuve qu’aujourd’hui que ni la télévision nationale ni la classe politique n’arrivent plus à animer des débats. Il a invité tous les citoyens à s’engager dans la politique pour un renouveau de l’action publique.
Le porte-parole des points focaux du district, Alassane MAÏGA, a présenté le Réveil citoyen « Faso den la kounou », comme une organisation qui œuvre pour l’inclusion sociale, l’accès aux droits, l’esprit de solidarité, l’exercice des droits civiques et la prise de responsabilité. L’objectif est de promouvoir une vraie culture de la démocratie et des droits de l’homme, une culture permettant aux individus de mettre en œuvre un projet collectif au bénéfice de la communauté.
Selon ses responsables, ce mouvement est représenté dans les 6 communes du District de Bamako et compte au moins un représentant dans chaque région du pays ainsi que dans certains pays de l’extérieur.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *