Clôture de la 10è édition d’Oxyjeunes à Ségou: chants, écritures et dessins pour la paix

5

Les rideaux de la 10è édition d’Oxyjeunes se sont fermés, vendredi dernier, à Ségou sur le thème : « Éducation et participation des enfants à la consolidation de la paix». C’était sous la présidence du ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme SANGARE Oumou BA, représentante la Première Dame, marraine de l’événement.

Marquée par la présentation de diverses œuvres réalisées par les enfants et les recommandations formulées par eux aux autorités nationales en vue du respect de leurs droits, la cérémonie de clôture s’est déroulée en présence du gouverneur de la région de Ségou, Georges TOGO; du représentant de l’UNICEF au Mali, Fran EQUIZA; de la représentante du maire de la Commune urbaine de Ségou, Mme DIAO Kadiatou TALL. On y notait également la présence des nombreux responsables de services et ONG intervenant dans le domaine de la promotion de l’enfance et des jeunes dans notre pays…
Tous habillés aux couleurs nationales de notre pays, indiquant leur appartenance à un «Mali souverain, laïc et de paix », les enfants ont introduit cette cérémonie de clôture par un bref rappel des activités menées dans le cadre de cette édition d’Oxyjeunes. En effet, ils ont rappelé aux responsables d’avoir visité les 7 vestibules du roi Biton dit Mamary COULIBALY, le barrage de Markala, le CERFITEX, le centre Ndomo.
Aussi, ont-ils démontré avoir suivi des formations sur les genres journalistiques, le dessin et le Slam et participé à plusieurs conférences-débats, notamment sur la gestion non violente de conflits, les avantages et les inconvénients de l’utilisation des réseaux sociaux, la citoyenneté et le patriotisme…
Ce n’est pas tout, conformément au thème de cette édition, les participants ont également été reçus par des personnalités de la ville de Ségou (leaders religieux, d’opinion). Avec lesquelles, ils ont échangé et discuté de la crise de notre pays, les différents modes de prévention et de gestion de conflit traditionnels.
Sur toutes ces activités, avec le coaching des encadreurs, ils ont fait des reportages et réalisé des émissions de radio qui ont été présentés aux autorités nationales et régionales de la région de Ségou. Celles-ci n’ont pas manqué d’apprécier la qualité du travail de ces enfants malgré leur jeune âge.
Par ailleurs, les enfants ont presté en chantant, via le Slam (un genre musical), la paix, l’union, la diversité culturelle, l’amour du prochain et aussi exprimé leur attachement à un Mali laïc.
De son côté, le représentant de l’UNICEF, Fran EQUIZA, après avoir salué le travail des enfants, a estimé que notre pays doit également accorder une place aux enfants dans le processus de consolidation de la paix, en cours.
Aussi, s’est-il réjoui du fait que les participants à cette édition de Oxyjeunes aient été formés afin qu’ils soient porte-voix de leurs propres droits. A son avis, les jeunes ne pouvaient pas trouver meilleur créneau.
« La prise en compte des droits de l’enfant concourt à la réalisation et à la jouissance des droits humains. En conséquence, l’émergence d’une nouvelle citoyenneté passe par l’apprentissage, l’exercice des droits humains et la participation des enfants aux prises de décisions. Informer les enfants, écouter leur point de vue et encourager leur participation dans les décisions et la recherche de solution sur les problèmes qui les affectent est en soi une manière de les préparer à mieux se protéger», a soutenu M. Fran EQUIZA.
«J’ai tout aimé. Tout a été bien fait», a déclaré la ministre SANGARE Oumou BA dans son discours de clôture des activités de l’édition 2016 d’Oxyjeunes pour apprécier le travail des enfants.
Elle n’ a pas manqué de saluer et féliciter tous les acteurs, les encadreurs pour avoir consacré une grande partie de leur temps et moyens à la tenue régulière de cette initiative qui rentre, à son avis, dans le cadre de la formation des enfants de notre pays.
Sur le thème de cette édition, SANGARE Oumou BA estime que les enfants doivent percevoir leur choix comme un devoir qui appelle à l’obligation de tous les enfants à œuvrer pour la paix, d’accepter l’autre malgré la différence.
De même pour plus d’impact de ce forum sur la société, elle a exhorté les participants à poursuivre la dynamique de paix qui a été enseignée durant tout le temps de cette conclave en vue de promouvoir la diversité culturelle, de renforcer la consolidation de la paix, entre autres.
Par ailleurs, les participants, à l’issue de ce forum, ont formulé des recommandations aux autorités politiques et administratives du pays pour le respect de leurs droits fondamentaux et exhorté les partenaires à pérenniser Oxyjeunes pour leur formation et leur plein épanouissement.
Ils ont précisément demandé la diversification des espaces de culture, l’adaptation des programmes au besoin des enfants, la production des ouvrages axés sur les valeurs traditionnelles maliennes, l’instauration d’une journée de « Sina kounya », entre autres.
Enfin, la cérémonie a été marquée par la remise des attestations aux participants, à l’encadrement ; et la visite de la Galerie dessins des enfants, tous axés sur la paix, l’unité, la cohésion, etc.

Par Sikou BAH
Envoyé spécial à Ségou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *