Clôture du Complexe sportif Chérif HAIDARA: la contribution de taille du PCR

9

Le terrain de sports de Banconi Dianguenébougou, en CI du District de Bamako, dont les travaux de clôture ont été financés à hauteur de 15,5 millions FCFA par Ousmane Ben Fana TRAORE, président du Parti citoyen pour le renouveau (PCR) -les Libéraux ; sur demande de l’artiste international Bassékou KOUYATE, président de l’Association pour le développement de Dianguièbougou (ADD) et de Famoussa COULIBALY ; en mémoire de Dianguinè TRAORE, fondateur de Dianguinèbougou, a été baptisé, le 29 octobre 2016, Complexe sportif Chérif Ousmane Madani HAIDARA Djanguinèboubou Banconi, initiateur du projet de clôture et d’aménagement dudit terrain des jeunes.

La cérémonie grandiose, qui a drainé une foule des grands jours, était placée sous la présidence de Chérif Ousmane Madani HAIDARA, guide spirituel des Ançardines ; en présence du président du PCR, Ousmane Ben Fana TRAORE ; du président de l’ADD, Bassékou KOUYATE. On y notait également la présence de plusieurs autres invités de marque, plusieurs militants du parti PCR ainsi que les membres et sympathisants de l’ADD et les fidèles disciples de Chérif Ousmane Madani HAIDARA.
Selon le porte-parole des jeunes du quartier, M MARIKO, les travaux ont démarré, le 27 août 2016, et ont duré 2 mois. C’est pour eux, un rêve de voir ce terrain clôturé. Il a profité de l’occasion pour remercier tous ceux qui, de près ou de loin, financièrement ou moralement ont contribué à la réalisation de cette clôture qui rassure quant à la propriété de la jeunesse du quartier. Car, a-t-il fait savoir, ce terrain fait l’objet de nombreuses convoitises de la part de certains prédateurs fonciers. Enfin, soutient-il, cette clôture va protéger les joueurs contre des motocyclistes et automobilistes qui traversaient le terrain en plein match.
Bassékou KOUYATE, très ému et enthousiaste, a fait un rappel de cette initiative qui consiste à clôturer ce terrain.
À son avis, c’est le Chérif Ousmane Madani HAIDARA qui lui a confié cette mission. En effet, le jour où Cheick Oumar a remis le terrain aux « Lionceaux », pour sa clôture, HAIDARA a fait savoir que lui étant talibé, il peut lui remettre un million afin de chercher d’autres bonnes volontés pour la concrétisation du projet. HAIDARA, dira Bassékou KOUYATE, sait qu’il n’a pas personnellement les moyens de clôturer ledit terrain ; mais sait qu’il connaît assez de personnes qui ne manqueront pas de les aider pour financer ce projet. C’est ainsi qu’il a touché Ousmane Ben Fana TRAORE qui a accepté investir son argent dans ce projet. Le premier devis qui lui a été soumis était de 13,5 millions de FCFA. Mais avant la fin des travaux, le coût a été évalué à plus de 15,5 millions de FCFA, entièrement financés par Ousmane Ben Fana TRAORE.
Par ailleurs, a-t-il tenu à citer d’autres personnes qui ont fait des contributions en argent et en ciment. Tout en remerciant tous et chacun, il a félicité les membres de l’ADD et les jeunes des autres associations qui se sont joints à eux pour la réussite de ce projet.
Enfin, il a formulé des bénédictions à l’endroit de Ben fana TRAORE et a demandé aux populations de lui être reconnaissant.
Selon Ousmane Ben Fana TRAORE, ce n’est pas un langage politique, ce qu’il a fait l’a été pour Chérif Ousmane HAIDARA qui est « trop grand pour une cause politique ». Toutefois, il a tenu à préciser que ces déplacements publics sont généralement suivis par ses nombreux militants et sympathisants. Voilà l’explication de cette coloration du terrain aux couleurs de son parti (le bleu et le rouge).
Pour lui, HAIDARA est venu à cette cérémonie parce qu’il a toujours tenu promesse.
Par ailleurs, a-t-il fait savoir, au regard de l’estime et de la considération qu’il a pour HAIDARA, il ne saurait rester en marge de cette initiative salutaire. D’où, sa soudaine décision de financer ce projet avec l’appui d’autres partenaires. Mais reconnait-il, venu après le million béni de HAIDARA.
Le président du PCR a profité de l’occasion pour rappeler que le Président espagnol lui avait offert une ambulance d’une valeur de plus de 100 millions de FCFA, qu’il a remis à celui dont le nom est cité dans cette initiative.
À l’issue de cette clôture, et après maintes réflexions, il a trouvé juste de baptiser le terrain au nom de Chérif Ousmane Madani HAIDARA. Comme pour dire, il y a des enfants qui naissent avec leur nom.
Pour sa part, après les remerciements et les bénédictions à tous, HAIDARA dira que l’encadrement des jeunes, responsables de demain, est un devoir religieux. C’est pourquoi, il s’est réjoui d’être présent à cette cérémonie de la jeunesse, à qui il a vivement invité à faire extrêmement attention aux nouvelles menaces du monde (terrorisme, drogue, alcool, prostitution) afin de pouvoir se prendre en charge, ainsi que leurs parents.
À propos de son nom donné au terrain, HAIDARA a certes remercié les initiateurs, mais il dit avoir prié en vain ceux-ci de donner le nom à d’autres personnalités. Mais ils ne l’ont pas l’écouté. D’ailleurs, il dit avoir proposé le nom de Famoussa COULIBALY qui lui aussi refusé en soutenant s’investir personnellement pour que le terrain porte son nom.
Par ailleurs, HAIDARA a invité toute la population de Banconi Dianguinébougou à l’entente et à la cohésion, sans lesquelles, il n’y aura pas de développement.
La cérémonie, marquée par plusieurs manifestations sportives, a pris fin par la découverte de la stèle : « Complexe sportif Chérif Ousmane Madani HAIDARA Djanguinèboubou Banconi, baptisé le samedi 29 octobre 2016 ; financé par Ben Fana TRAORE, président du Parti citoyen pour le renouveau (PCR) -les Libéraux ; sur demande de l’artiste international Bassékou KOUYATE, président de l’Association pour le développement de Dianguièbougou (ADD) et de Famoussa COULIBALY ; en mémoire de Dianguinè TRAORE, fondateur de Dianguinèbougou »

Par Sékou CAMARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *