Search
mardi 1 décembre 2020
  • :
  • :

Clôture du Maouloud: Haidara invite les autorités à mettre fin à l’impunité

Après la naissance, la communauté musulmane au Mali a célébré le Baptême du Prophète (PSL) dans la nuit du 3 au 4 novembre 2020. A la clôture de la célébration de Mawlid que la Fédération Ançar Dine Internationale a organisée au Stade du 26 Mars de Bamako, Seid Cheick Cherif Ousmane Madani HAIDARA a interpellé les autorités de la Transition face à la non-application de la loi dans le Pays.

Le Guide spirituel de Ançar Dine International, Ousmane Madani HAIDARA, dans ses propos, a beaucoup insisté sur la restauration de l’autorité de l’État, à travers l’application de la loi dans le pays. Le Cherif a interpellé les autorités de la Transition malienne à ce niveau.
Le Guide spirituel a demandé à toutes les personnes de bonne volonté de faire des bénédictions pour les autorités de la Transition. «Vous ne faites pas ces bénédictions pour eux, mais pour notre Pays, le Mali», a expliqué Ousmane Cherif Madani HAIDARA.
Le Guide spirituel d’Arçar International a fait savoir que ces autorités de la Transition dirigent un Pays en lambeaux. Pour ce faire, le tout premier défi à relever pour les autorités de la Transition, c’est mettre fin à l’impunité.
Pour lui, il serait grave, voire très dommage, si les autorités de la Transition n’arrivaient pas à appliquer la loi. «Il faut qu’on sache qu’il y a la loi au Mali. Il faut qu’on sache qu’il ya des limites que personne ne doit franchir dans ce pays», a interpellé le Guide Spirituel.
De l’avis de Cherif Ousmane Madani HAIDARA, le Pays est dans une anarchie totale. Pour lui, le peuple doit comprendre que le travail des autorités de la Transition n’est pas une tâche facile. Mais, dans tous les cas, il estime qu’il faut forcément appliquer la loi dans le Pays. C’est pourquoi il a mis en garde les autorités des conséquences de l’impunité. «Ceux qui viennent remplir leurs poches s’en fichent des insultes grossières. Parce qu’ils s’enrichissent sur le dos de l’État en toute impunité», a conclu Ousmane Madani HAIDARA.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *