Search
samedi 27 novembre 2021
  • :
  • :

‘’Club BEN SACKO’’: le pari de l’autonomisation des femmes

Un vaste programme de formation des femmes du Mali vient d’être lancé dans la commune rurale de Siby et dans beaucoup d’autres localités du pays. L’initiateur de ce projet est Bounassi SACKO, un compatriote vivant en France qui s’est donné la mission de venir en aide aux femmes en situation économique difficile. Par le présent programme, il s’agit d’initier les femmes en production de savon et autres dérivés des nettoyages et des transformations des produits locaux. Dénommée ‘’Club Ben SACKO’’, cette association a initié ce projet d’une durée de 12 mois pour un coût global de 10 millions de nos francs.

Plus d’une centaine de femmes de la commune rurale du Mandé ont entamé cette formation, avant-hier mardi, qui va durer une dizaine de jours.
L’objectif général est de permettre à ces femmes d’être autonomes et de couvrir les besoins de leur communauté en dotation de savon et dérivé. Il s’agit d’identifier les femmes ; les former en technique de production de savon et en technique de vente, avant de les doter de matériels adéquats pour pérenniser le programme. Ainsi, le club a doté ces femmes d’unité de savonnerie et de tous les matériels et matériaux pour l’activité en question.
A l’entame de son propros, Mme SACKO Assetou TOURE, la présidente du club ‘’Ben SACKO’’ de la zone du Mandé a expliqué aux participantes les objectifs de l’association qui ne sont pas politique.
« Nous ne sommes pas uen organisation politique. Nous ne sommes pas non plus une association qui cherche des voix pour les candidates lors des échéances électorales. Notre objectif est de montrer aux femmes comment s’autonomiser et se tirer d’une certaine situation financière difficile. Une fois formées, le club vous octroie des matériels, comme vous le voyez. Donc, n’hésitez pas à venir vous former pour votre bien-être », a-t-elle dit.
Quant au Président du club, Bounassi SACKO, il a indiqué que l’Association n’avait d’autres adjectifs que d’appuyer toute initiative concourant à l’atteinte de cette mission, plus particulièrement celle qui accorde une place primordiale à l’auto-emploi et à l’entrepreneuriat féminin. Pour mieux jouer ce rôle, a-t-il expliqué, son organisation a initié des actions telles que la formation et l’installation des unités de savonnerie et de transformation des produits locaux en faveur des usager- clients, en vue de faciliter la création et l’insertion professionnelle des femmes.
«Le savon répond à une nécessité quotidienne aussi bien en milieu urbain que rural. Ce dernier dispose d’énormes ressources agricoles pouvant produire de l’huile qui est la matière première de base pour la fabrication de savon. La principale difficulté est le manque d’infrastructures ou d’équipements appropriés pour traiter les graines et fabriquer le savons et ses délivrés », a-t-il dit.
Selon lui, à l’instar des productrices de savon, ceux de la filière de la transformation agro-alimentaire sont confrontés aux mêmes difficultés d’équipements et d’infrastructures. Ainsi, pour apporter une réponse à cette situation et en lien avec sa mission de création et de promotion de l’emploi féminin pour une autonomisation économique des femmes, le ‘’Club Ben SACKO’’ développe des projets de formation-insertion en savonnerie semi-moderne et en technique de transformation agroalimentaire des produits agricoles et piscicoles, a détaillé Bounassi SACKO.
Mariam CAMARA, une bénéficiaire du programme n’a pas caché la satisfaction en laissant entendre que cette session de formation – insertion s’inscrit parfaitement le dans la lutte contre le chômage et la précarité socio-économique des femmes.
«En tant que porte-parole des bénéficiaires, j’ose espérer que les activités génératrices de revenus que nous aurons à mener nous permettront de nous insérer durablement dans le tissu économique. Je vous promets de prendre soin des kits d’installation et des produits qui nous sont remis pour assurer le renforcement de nos activités », s’est-elle engagée.
Soulignons que le ‘’Club Ben SACKO’’ est présent dans toutes les communes du District de Bamako ; dans le cercle de Kati et dans les régions de Ségou et de Mopti. Et les mêmes activités y sont en cours.

PAR CHRISTELLE KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *