Search
mercredi 14 avril 2021
  • :
  • :

CMAS: la guerre froide

L’affrontement entre les deux tendances au sein de la CMAS de l’Imam Mahmoud DICKO a été évité de justesse. Le Bureau Exécutif national de la CMAS dirigé désormais par Youssouf Daba DIAWARA a tenu son AG au foyer des jeunes de Quinzambougou et Issa Kaou N’DJIM a tenu comme prévu l’AG de l’ACRT (Appel citoyen pour la réussite de la Transition (ACRT) au siège de la CMAS.
Grâce à l’implication et à la demande de ce dernier, le Bureau exécutif de la CMAS dirigé par le Coordinateur Général par intérim Youssouf Daba DIAWARA a accepté de délocaliser son Assemblée générale au foyer des jeunes de Quinzambougou. Dans la poursuite de la tradition CMAStique, les jeunes partisans de l’Imam ont commencé leur AG au foyer des jeunes de Quinzambougou par la lecture du Coran suivie de l’hymne national magistralement exécuté par l’assistance, contrairement à la cacophonie du siège de la CMAS. L’AG qui a regroupé les présidents de toutes les coordinations régionales, ceux de Bamako et les mandataires de tous les cercles du Mali a pris d’importantes résolutions :
‘’1. Trouver une solution immédiate et définitive à la crise que traverse la CMAS ;
2. Continuer la structuration et créer un cadre de partenariat avec les clubs et associations de notre parrain;
3. La rédaction d’un code de bonne conduite ;
4. La mise en place d’une commission de suivi des dossiers des victimes des 11, 12 et 13 juillet 2020 auprès des autorités judiciaires;
5. Faire un plaidoyer auprès des autorités de la transition pour la baisse du prix des denrées de première nécessité avant, pendant et après le mois ramadan.;
6. L’organisation d’une campagne de vulgarisation du manifeste de Cheick imam Mahmoud DICKO’’.
De son côté, Issa Kaou Djim, qui tient à marquer son affranchissement d’avec son ex-mentor, l’Imam DICKO, a fait économie de la lecture du Coran et des interminables salamalecs pour rendre hommage au parrain de la CMAS.
Désormais seul maître à bord du siège abandonné de la CMAS, et sans les troupes CMAStiques qui sont à Quinzambougou, Issa Kaou N’DJIM fera appel aux légions mobilisatrices du milieu féminin pour tenir ce samedi matin 27 février l’assemblée générale de son nouvel instrument politique, l’Appel citoyen pour la réussite de la Transition (ACRT). Pour une démonstration de force et un clin d’œil aux femmes, le coup ne trompe personne : pourvu que les promesses de pagnes du 8 mars suivent. Est-ce la raison pour laquelle l’assemblée générale de ce samedi matin a été présentée comme le premier jalon pour la grande mobilisation en vue des festivités du 8 mars qui se tiendront le samedi prochain au CICB ? Quel rapport entre le 8 mars et la réussite de la Transition ?

Affaire à suivre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *