Search
lundi 16 octobre 2017
  • :
  • :

CNREX-BTP : un nouveau bureau syndical est né

Des travailleurs du Centre national de recherche et d’expérimentation en bâtiment et travaux publics (CNREX-BTP) ont désavoué leur bureau syndical pour constituer un autre,  le mardi dernier, à l’issue d’une assemblée générale. Une équipe de 9 membres a ainsi été constituée et est dirigée par le Secrétaire général, Diessé Ousmane TRAORE.

L’assemblée générale a été conviée par des fonctionnaires et conventionnaires dudit centre. Elle a enregistré au siège du CNREX-BTP la participation de plusieurs travailleurs qui ont manifesté leur désir pour la mise en place dudit bureau syndical par la signature d’une pétition de désaveu à l’autre bureau considéré comme non représentatif des travailleurs.

Le Secrétaire général, Diessé Ousmane TRAORE, après son élection par sa base, est revenu sur les motivations de la création de ce bureau syndicat dénommé Syndicat national de la construction civile, des mines et de l’énergie  (SYNACOME-CNREX-BTP).

Elle se justifiait, pour lui, par la non-prise en compte des intérêts des travailleurs et de l’absence de dynamique pour la promotion du centre contre les pièges des personnalités influentes du pays par l’autre tendance désavouée.

En effet, selon M. TRAORE, au nom du libéralisme déguisé du marché, des personnalités de notre pays sont en train de plomber le centre par leur cabinet sans expertises et en manque d’équipements professionnels nécessaires pour œuvrer dans le domaine du BTP.  Face à la situation, il a fait savoir qu’ils avaient alerté des responsables de l’administration et le Secrétaire général du bureau désavoué pour des mesures à prendre.

Il a déploré toutefois qu’aucune action n’ait été posée dans ce sens. Toute chose qui conforte des travailleurs dans leur thèse qu’il  y a un complot au sein du centre entre des responsables syndicaux et l’administration contre l’intérêt général du service.

«Nous avons approché le secrétaire général de l’autre bureau pour l’alerter de la situation qui prévaut susceptible de cause d’énormes désagréments à notre service. Nous regrettons que ces démarches soient restées sans suite parce que le secrétaire général n’en a pas fait son problème», a indiqué M. TRAORE pour qui la démarche syndicat vise à épargner à l’État des manques à gagner de plusieurs milliards de FCFA.

Or, a-t-il rappelé, le CNREX-BTP a été créé par l’État pour des expertises dans le domaine de BPT et met par conséquent à la disposition dudit centre plusieurs millions de nos francs pour son fonctionnement. Mais, c’est déplorable de constater, selon le responsable syndical, que le centre se trouve aujourd’hui à la croisée des chemins. Car, il est marginalisé dans l’exécution des marchés publics. Ceci constitue un paradoxe qu’il faut corriger pour l’épanouissement de la structure, a indiqué M. TRAORE.

En termes d’actions à venir, il a  annoncé que le bureau sera affilié au Syndicat national de la construction civile, des mines et de l’énergie SYNACOME avant d’être inscrit au niveau de l’UNTM.

Pour les premières démarches administratives, les responsables syndicaux envisagent une présentation des membres de leur bureau à l’administration aujourd’hui.

 Par Sikou BAH  et   Mariama KABA (Stagiaire)

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *