Search
dimanche 19 septembre 2021
  • :
  • :

CNT: la légitimité à deux vitesses

En mai 2021, des avocats constitués par le M5-RFP avait porté plainte auprès de la Cour Suprême contre le Conseil national de Transition considéré comme étant un organe illégal et illégitime. Un mois plus tard, le 7 juin, le président du Comité stratégique du M5-RFP est nommé Premier ministre du Gouvernement de la transition. Alors, on se demande quelle peut être la nature des relations entre le nouveau PM et le CNT dont il réclamait la dissolution. M. MAIGA a été invité à présenter son Plan d’action devant l’organe législatif de la Transition vendredi dernier alors que certains de ses membres l’attendaient de pied ferme. Ceux-ci, à l’image de Koussé THERA, n’ont pas manqué de l’interpeller hier lundi sur ce sujet. «Le CNT est-il légal et légitime ? Si oui, quand est-ce qu’il est devenu légal et légitime ? Si non, pourquoi est-il illégal et illégitime ?», a-t-il interrogé. Pour le Chef du Gouvernement, la réponse à cette question appartient désormais à la justice. C’est le sujet de votre Facebookan du jour.

Samba Gassama Général : Choguel ne dément pas ce qu’il a dit sur le CNT. Il dit tout simplement qu’ils se remettront à ce que la justice dira concernant la plainte. Donc, pour lui, le CNT est toujours illégal et illégitime.

Youssouf AYA : Trop facile. Car le pourquoi de la plainte et le retour sur le film de la contestation faite par le M5 contre le CNT excluent toute cohérence dans une quelconque collaboration du M5 avec cet organe en l’état. Mais bon, comme il nous dit aussi de voir le message et non le messager.

Oumar Mahamane : Merci mon cher.

Lamine Diallo : C’est une question pertinente pour le peuple, même si elle n’a rien à avoir avec le PAGT.

Lamine Diallo : Il n’y a de peuple que celui du M5-RFP.

Arè Moïse Sangala : Assumez vos déclarations de lutte qui vous ont valu le poste quand même. Toutes ces déclarations aujourd’hui devenues un revers n’avaient-elles pas d’importance ? Comment allons-nous croire aux hommes politiques alors ?

Arè Moïse Sangala : Tié ! Je parle en mon nom. Je n’ai aucun pouvoir.

Fofana Modibokane : La réponse du PM a été vraiment Claire. Le temps du politique n’est pascelui de la justice. L’État est une continuité. Seuls le Mali et sa survie comptent.

Idrissa MAIGA : Intime Conviction ! La légitimité ou la légalité du CNT sont-elles un facteur de progrès ou de réussite du PAGT ? Relevons le niveau du débat.

Cheick Oumar Diallo : Il est sympathique ce membre du CNT.
«J’aimerais savoir si le CNT est légal et légitime. Si oui, comment et depuis quand est-il devenu légal et légitime ? Si non, pourquoi vous présentez-vous devant un organe illégal et illégitime ? Rien que pour ça, je vais suivre toutes les réponses du PM. Il est sympathique ce membre du CNT.

Nianaodjou SAGARA : Que Choguel le dise ou pas, ils ne seront jamais ni ‘’légitimes’’ ni ‘’légaux’’.
Mohamed Amadou Zouroukou : il a raison vraiment, mais la réponse sera à la hauteur de la question.

Yssouf Camara : cette question ne valait pas la peine d’être posée car si le PM est au CNT, ça veut dire que ce qu’il a dit ultérieurement appartient au passé.

Aliou Badara Diarra : c’est un jeu politique, sinon tout le monde sait que le CNT est illégal et illégitime. Le clash aussi à son rôle dans la politique pour atteindre ses objectifs….

Abdoulaye la Lumière : mais le «chargeant chef «a déjà dit que la question du CNT est devant les tribunaux et qu’il s’en tient à la décision du tribunal non? Ou bien Kousse était coucher et dormais en ce moment !

Mamadou Konaré : c’est vraiment incohérent de la part du PM.

Adama Dougoutigui Dembele : quelle est l’importance de la réponse à cette question pour le pays ? Je n’en vois pas moi. La pure comédie de sa part. C’était mieux pour lui de passer la main en tant que membre du CNT, s’il n’avait pas quelque à dire.

Garoumba Oumar : il ne sait même pas pourquoi il est là. On te demande de parler sur le PAG qui vous ai présenté ; et lui il se lance dans des questions inutiles. Voilà pourquoi la Cour les a refusés l’appellation honorable.

Kopra Mounkoro : un PM qui pense que si lui il fait partie, c’est la légal. Au cas contraire c’est illégal. C’est grave si tout le monde pensait comme ça, il y’aura pas de paix dans le monde entier.

Ñiame Boukary : lui-même, il fait quoi là-bas, si tu sais que quelques chose n’est pas légal tu ne dois pas être là. Même si tu es là-bas, tu dois démissionner immédiatement si on se dit patriote. Mais tu dénonce et puis tu restes dans le même gouvernement encore. Incompréhension, tu n’es pas cohérent, alors lui-même il a les réponses.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *