Search
lundi 27 juin 2022
  • :
  • :

CODEM: Dialakorodji se démarque de Poulo

Les militants de la sous-section CODEM de Dialakorodji ne partagent pas désormais les positions du président du parti quant à la conduite de la Transition, ses missions et surtout sa prolongation. Pour preuve ! Ils se sont totalement désolidarisés des propos soutenus par leur président du Bureau national, Housseyni Amion GUINDO. La déclaration a fait l’objet d’un point de presse tenu, ce samedi 19 mars 2022, au siège de la sous-section de ladite formation politique, à Dialakorodji. La déclaration commune a été lue par le secrétaire général de la sous-section CODEM, Oumar GUINDO, non moins secrétaire politique du Bureau national de la CODEM, en présence de tous les militants et sympathisants de la CODEM de Dialakorodji.

La rencontre avec les Hommes de médias visait non seulement, selon les organisateurs, à décrier les propos du président du parti CODEM, mais aussi à apporter leur soutien total aux autorités de la Transition afin de mieux assurer la sécurité des personnes et leurs biens au Mali.
Dans une note introductive, Oumar GUINDO a, au nom des militants, reconnu l’amélioration de la situation sécuritaire du Pays.
Dans sa déclaration, le secrétaire général GUINDO a expliqué que les militants de sa sous-section se désolidarisent totalement des propos soutenus par le Président du Bureau BN CODEM.
Les militants de la sous-section CODEM, dit-il, se prononcent de façon responsable et totale de leur soutien et appui aux Initiatives de la Transition et font le choix historique et patriotique pour la Patrie et non pour le Parti.
Dans la note on pouvait lire ceci : « les Militants sont déterminés à soutenir la Prolongation de la Transition afin de réussir la sécurité des personnes et leurs biens, de l’équipement et de la Formation des forces de Défense et de Sécurité pour la cause de leur Mission régalienne, de l’Intégrité territoriale, l’Unité nationale pour enfin déboucher aux élections à venir.
Les Militants de la sous-section CODEM de Dialakorodji pour leur part adressent leur soutien à la Transition dans leur élan de Défense de la Patrie et de l’Intégrité territoriale, dans le respect strict des conclusions des Assises nationales de la Refondation ».
Pour restaurer la Souveraineté de notre pays, le secrétaire politique du bureau national, Oumar GUINDO, au nom de sa sous-section, a déclaré que les militants CODEM de Dialakorodji demandent à rompre avec la CEDEAO et l’UEMOA en créant notre monnaie propre et la révision de tous les accords dans un Partenariat gagnant ».
Enfin, la CODEM de Dialakorodji a saisi l’occasion pour demander le renforcement des relations entre le Mali et les pays frères notamment la Guinée à travers la construction des voies ferroviaires avec l’aide de la coopération chinoise.

Par SABA BALLO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *