Search
mercredi 25 mai 2022
  • :
  • :

Le cola au-délà de nos traditions

Avec ses couleurs multiples, la noix de cola est consommée et utilisée dans les cérémonies de la vie sociale depuis la nuit des temps dans notre société. En plus de son rôle essentiel dans la culture et dans les relations sociales, le cola a  aussi des vertus nutritives et médicinales, selon certains spécialistes. Mais l’accès à cette denrée très prisée des personnes âgées est de plus en plus difficile à cause de certains facteurs.

Avec un  usage très multiple au Mali, il est croqué par beaucoup de Maliens, principalement les personnes âgées et dans la sous-région.

Malgré son goût amer, ce fruit, selon les spécialistes, a des vertus de remontant, de facilitation de la digestion et même aphrodisiaque.

Selon ces derniers, il intervient également, dans la composition de nombreux médicaments, notamment ceux qui aident à lutter contre l’asthme et les maladies pulmonaires.

Toutefois, le cola est utilisé, dans nos baptêmes comme sacrifice, selon Jean SIDIBE, un vendeur de cola à la Société industrielle de distribution de cola au Mali (SODICO) ou (Woro-cour) en face du Raida.

« Ce sacrifice est offert aux invités, afin que leurs bénédictions soient acceptées par Dieu » a-il expliqué.

Selon les indications de M. SIDIBE,  il sert aussi d’offrande pour demander la main d’une jeune fille ; les sacrifices rituels ; et aussi servait d’offrande pour rétablir la paix.

Au-delà de cette tradition, le cola est de plus en plus remplacé dans notre société par le sel dans notre société, notamment pour les fiançailles. Or, pour M.SIDIBE, le cola est symbolique.

« L’apparence qu’ont, les deux morceaux de cola, à être collé ;  est une signification pour les deux conjoints à être unis » a-t-il détaillé.

Cependant, pour les personnes d’un certain âge, la symbolique est autre.

« La noix de cola, en la croquant, au début est amère, mais à la longue, elle prend goût. C’est ce qu’on attend d’un mariage et c’est ce qui fait que le cola est important », précise une vieille dame.

Ajoutant que dans les moments difficiles dans un couple, on doit se remémorer cette symbolique afin de tenir bon.

Pourtant, le cola est actuellement assez cher dans les marchés, dont le prix actuel du panier est livré à  60 000 F CFA au Mali contre 40 000 F CFA en Côte d’Ivoire où est produit ce fruit.

«Je pense que les gens ne devraient pas voir la cherté du cola pour les mariages. Dans la vie, on ne se marie qu’une seule fois, et se servir du cola est significatif » a conseillé le vendeur de cola.

Pour Safiatou KONE, une mère de 3 filles, les raisons de l’abandon  de la noix de cola dans les cérémonies sociales s’expliquent essentiellement par la cherté du produit.

«Avec une dote de moins de 200 000 F CFA, on ne peut pas se permettre de payer un panier à 60 000 alors qu’on doit aussi payer des ustensiles de cuisine pour la nouvelle mariée», a-t-elle justifiée.

Par contre, Jean SIDIBE qui a fait presque 40 ans dans le commerce du produit pense que les femmes ne devraient aller elles-mêmes acheter le panier de cola pour le mariage de leurs filles.

Pour lui, l’implication des femmes dans l’achat du cola affaiblit la ‘’force’’ du mariage puisque,  a-t-il rappelé, c’était une tache exclusivement réservée aux hommes dans nos sociétés traditionnelles.

«On a l’impression que  c’est la femme elle-même qui donne sa fille en mariage» a-il déduit.

L’accès à ce fruit dont l’unité est vendue entre 25 et 50 F CFA, en général, et même 300 à 500 F CFA  pour les noix exceptionnelles est, de l’avis de M. SIDIBE, est comparativement difficile par rapport à avant.

Cette situation qui n’a rien avoir avec l’embargo, s’explique, selon notre interlocuteur, par la baisse de la production  dans les pays côtiers.

De ses explications, il ressort que la production de cola est léguée au second plan dans ces pays en raison de l’expansion des plantations d’hévéa.

Malgré le contexte, la Cote d’Ivoire est classée comme leader mondial du cola, avec 100 000 tonnes de production par ans.

PAR AMINA SISSOKO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *