Search
lundi 19 avril 2021
  • :
  • :

Colère d’un mari cocufié

La toile s’est enflammé ce mardi 22 décembre 2020 suite à l’arrestation du chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath ; animateur de l’émission « Grands dossiers » sur Renouveau FM ; dans la nuit du lundi 21 au mardi 22 décembre 2020. Affirmation de l’autorité de l’État, arrestation extrajudiciaire, atteinte à la liberté d’expression, atteinte aux mœurs, enlèvement ? Entre les défenseurs de la liberté d’expression et les défenseurs de l’État de droit, les internautes sont divisés.

Kassim TRAORE : C’est avec une grande stupéfaction que le groupe Renouveau a appris la nouvelle de l’enlèvement de Mohamed Youssouf Bathily, animateur de l’émission « Grands dossiers » sur Renouveau FM.
En attendant, d’être édifié sur les motivations des responsables de cet agissement, le groupe « Renouveau » exhorte ses auditeurs et téléspectateurs à la mobilisation en vue d’obtenir la libération immédiate et sans condition de Ras Bath. Le groupe Renouveau rappelle par la même occasion que la liberté d’expression demeure un droit constitutionnel protégé dans toutes les sociétés modernes de notre époque.
La direction

Bandiougou Dante : l’URTEL s’inquiète de l’enlèvement de RAS BATH, animateur de l’émission « Les Grands Dossiers » à la radio Renouveau FM. Nous demandons aux autorités de tout mettre en œuvre pour le retrouver sain et sauf.

Asley Leila MAIGA : l’arrestation du chroniqueur Ras Bath serait consécutive à la plainte d’un de ses ex-camarades qui l’accuse de lui avoir pris sa femme ! Où va le Mali ? La femme est-elle devenue un objet que l’on prend et pour laquelle on peut porter plainte ?
Je savais que Ras Bath est un voyou ! Mais ce qui me fait sourire, c’est de voir celui que Ras Bath a cocufié demander que les plus hautes autorités du Mali l’aident à récupérer sa femme auprès de Ras Bath ! Ainsi donc, la Transition du Mali a une nouvelle mission !

Le Rambo : de toute façon, son arrestation était prévisible après son émission du dimanche où il est allé trop fort. Rien à avoir avec cette fausse plainte.

Ibrahima Ag Mohamed : j’ai honte pour ce pays. Avec des comportements pareils, où sont passés la dignité et l’honneur des gens. Déception…

Koureichy CISSE : Je n’ai jamais écouté Ras Bath. Jamais ! Mais je suis contre l’injustice contre qui que ce soit. Je dis Non à son enlèvement. Ce n’est pas à la SE d’arrêter quelqu’un et on n’arrête pas la nuit ! Salam ! KC.

Baron Tre : l’incohérence de ce fameux chroniqueur caméléon lui portera préjudice. Quand on est leader d’opinion, mieux vaux de ne pas virer dans les excès. Il a une fois inspiré la jeunesse malienne en quête de modèle. Mais hélas, les tentacules des politiciens corrompus du Mali ont eu raison de lui.

Minbozo : on peut ne pas l’aimer. Je l’ai toujours critiqué ici. Mais, le mettre en prison parce qu’il a cocufié un imam est fort de café. Dans ce cas, on mettra en prison énormément de monde à Bamako où sortir avec la femme d’autrui est presque devenu un sport national.

Mr SANGARE : la SE mobilisée pour une histoire de mœurs alors que 70% du territoire est occupé. Plus les embuscades toutes les semaines contre les FAMA et les braquages en plein jour dans la capitale, etc. Je comprends que le bout du tunnel est loin.

Mamichou Sylla : bien dit, je m’en fou de Ras Batch. Mais ça, c’est l’abus de pouvoir et la personne qui est derrière, ça finira très mal ici, on verra.

Douba DEMBELE : S’ils ont arrêté Ras Bath de cette façon, ils nous arrêteront tous de la même sorte. Sauf que le véritable pouvoir n’appartient qu’à Dieu.

Aly Ould Seydina Haidara : Dieu ne permet pas à quelqu’un d’insulter chaque jour des gens qui peuvent avoir l’âge de tes parents. S’il est aussi accusé d’adultère et déstabilisation de foyer d’autrui. Laissons la justice faire son travail. S’il n’a rien à se reprocher, il sera libre bientôt.

Gandhi Malien : urgent : La SE chez Ras Bath. Deux individus viennent de se présenter chez le porte-parole du CDR, Ras Bath. Ils se seraient présentés comme agents de la sécurité d’État. Ils lui ont instruit de les suivre. Pour l’instant, nous ne savons pas leur destination. À suivre Bureau National CDR.

Berthé Yaya : Liberté d’expression ne doit pas être éteindre dans la démocratie. C’est un homme cultivé, il pourra se défendre.

Yacouba Konate : Je soutiens à 100% cette décision, je me demande parfois ce que les Maliens veulent ! Tous ceux qui vont essayer de faire échouer la transition, il faut le mettre en prison !

Mohamed Sanogo : dans la démocratie ; la liberté d’expression est obligatoire. Je ne défends personne. Vive la vérité, c’est Mali qui gagne.

Mamoutou Berthe : les premiers responsables de cette arrestation sont DICKO, Kaou DJIM et Assimi GOITA. Mais ils trouveront la famille CDR et sympathisants de Ras Bath sur leur chemin.

Drissa Dembele : quelle honte de la part des autorités. Est-ce pour ça que vous avez combattu l’ancien régime ? La suite et la fin de cette transition m’inquiètent. Mais attendons de voir le reste, sinon je ne suis sincèrement pas optimiste.

Dramane Issa Ouattara : Bonne nouvelle. Il animera son grand dossier bientôt à la MCA.

Moriba Cissé : quelle bonne nouvelle ? Apparemment, les choses sérieuses commencent déjà au Mali. Courage aux autorités pour la restauration de l’autorité de l’État.

Mamoutou Diallo : il y’a des gens qui sont contents de son interpellation. Mais ils ignorent que ce Ras Bath n’est pas n’importe qui dans ce pays. Ils vont voir dans peu de temps.

Gadji Gadji : c’est de l’intimidation. Toute la presse écrite et audiovisuelle doit se mobiliser pour savoir les raisons de son interpellation.

Mohamed Demba : où est l’urgence dans ça ? C’est un non-événement, un enfant mal éduqué qui ne fait qu’insulter, diffamer les gens, jour et nuit.

Abahar Hama Sidibe : la liberté d’expression n’autorise personne à insulter les gens toutes les nuits. Il mérite bien cela.

Segou Danbe : attendez d’avoir les raisons de son interpellation par la SE pour se prononcer après. Sinon, répondre à l’appel des autorités est normal pour tout citoyen. Les heures à venir nous édifieront davantage.

Moussa GUINDO : attention aux arrestations extrajudiciaires. Exigence d’un État de droit.

Berger Dicko : Ras Bath est un homme de droit. Ne nous précipitons. S’il a été arrêté, il se retrouvera sûrement devant un homme de droit qui lui expliquera la raison de son interpellation.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *