Search
jeudi 22 juin 2017
  • :
  • :

Colère et réaction du oren

Le Collectif des Ressortissants du Nord du Mali (COREN) suit avec préoccupation et indignation la situation de quasi-insurrection qui oppose la population de Gao à travers les jeunes aux forces de la MINUSMA. Le bilan est malheureusement très lourd : 5 morts parmi les jeunes et de nombreux blessés graves du fait des tirs assassins de la force internationale.
Le Collectif des Ressortissants du Nord du Mali (COREN) condamne fermement l’usage de la force par la MINUSMA contre une population marchant à mains nues.

Le Collectif des Ressortissants du Nord du Mali (COREN) rappelle que les jeunes de Gao ont entamé depuis hier lundi des marches de protestation organisée suite à la décision de la MINUSMA d’établir une zone de sécurité pour la coordination (MNLA, HCUA, MAA) dans la zone de Tabankort. La marche d’hier et celle d’aujourd’hui visaient la révision par la MINUSMA des clauses d’établissement d’une zone de sécurité pour la Coordination des Mouvements Armés et de faire replier la Plateforme de la zone. Devant le refus de la MINUSMA, les jeunes ont manifesté leur colère par des jets de pierre. Les tirs à balles réelles des forces internationales ont causé la mort de 5 jeunes sur le coup et de nombreux blessés dont certains ont leur pronostic vital engagé.

Le Collectif des Ressortissants du Nord du Mali (COREN) présente ses condoléances les plus attristées aux familles des disparus et souhaite prompt rétablissement aux blessés.
La situation qui prévaut à Gao est l’un des signes avant coureurs de l’enlisement de l’insécurité qui risquerait de déboucher sur des drames plus graves si des mesures éclairées et responsables ne sont pas prises par le Mali et la Communauté internationale.
Le COREN rappelle que cette situation se nourrit des atermoiements de l’opération Barkhane qui n’est autre que le prolongement de Serval à Kidal, de l’angélisme de la MINUSMA à l’égard des criminels contre l’humanité et autres bandits à qui une virginité a été accordée ainsi que de la résignation et du quasi abandon de l’Etat du Mali.
Le Collectif des Ressortissants du Nord du Mali (COREN) en appelle au gouvernement malien et à la communauté internationale afin que toute la lumière soit faite autour des violences meurtrières de ce jour.
Le Collectif des Ressortissants du Nord du Mali (COREN) exige des enquêtes nationales et internationales afin que les responsabilités soient situées et les sanctions adéquates prises.
Le COREN exhorte les populations de Gao au calme et à la retenue tout en leur exprimant sa solidarité fraternelle.

Le Président
Malick ALHOUSSEINI, chevalier de l’Ordre National




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *