Search
samedi 23 mars 2019
  • :
  • :

Colloque sur la Transparence de la vie publique: le Mali représenté par la ministre Boly au Maroc

A l’invitation du gouvernement marocain, le ministre de la Réforme de l’Administration et de la Transparence de la vie publique, Mme Safia Boly, prendra part à la conférence sur « l’accès à l’information et le Gouvernement ouvert» prévu pour aujourd’hui, 13 mars 2019, à Rabat au Maroc.

L’événement est conjointement organisé par le ministère de la réforme de l’administration et de la fonction publique du Royaume du Maroc et la Direction de gouvernance publique de l’OCDE dans le cadre du programme MENA OCDE pour la gouvernance.

A cette rencontre de haut niveau, apprend-on, la ministre Safia Boly fera une communication sur le thème : « Un gouvernement ouvert pour plus de transparence, de redevabilité et de participation citoyenne».

Une occasion pour cette spécialiste du domaine qui a fait ses preuves aux Nations-Unies de magnifier l’expérience malienne en la matière.

Selon une source, proche de la délégation ministérielle, à la suite de ladite conférence, Mme Safia BOLY entamera une visite de deux jours au Maroc dans le cadre de la modernisation de l’Administration.

Selon la même source, les objectifs de cette rencontre cadrent parfaitement avec la vision des plus hautes autorités de notre pays, au 1er rang desquelles, le président de la République, qui prône une administration moderne et transparente.

Rappelons que le ministère de la Réforme de l’Administration et de la transparence et de la vie publique a pour mission de préparer et de mettre en œuvre la politique nationale en matière de réforme de l’administration et de transparence dans l’action publique.

A ce titre, il a l’initiative et la responsabilité des actions suivantes : la conduite des réformes administratives et la consolidation de l’Etat de droit et la démocratie ; la promotion de la bonne gouvernance, l’amélioration de la qualité des services publics rendus aux usagers et la simplification des procédures et formalités administratives.

Révèlent aussi des compétences de ce nouveau département : l’amélioration de la gestion des ressources humaines ; la contribution au développement de l’administration numérique ; l’adaptation des missions et des structures de l’Etat au développement du pays.

Par ailleurs, le ministère s’attèle à la mise en œuvre des mesures de prévention, de contrôle et de lutte contre l’enrichissement illicite ; la promotion de l’éthique et de la transparence dans la gestion publique.

Par Abdoulaye OUATTARA

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *