Search
jeudi 20 janvier 2022
  • :
  • :

Combat en faveur de la bonne gouvernance: Moussa KONDO primé par ses anciens collaborateurs

Quelques mois après sa nomination à la présidence de la république comme conseiller spécial du président de la transition, Assimi Goïta, les anciens collaborateurs   de Moussa KONDO, l’ex directeur pays de l’ONG Accountability Lab ont jugé nécessaire de lui rendre hommage pour le service rendu. Tableau, carte du Mali, Ciwara et autres cadeaux lui ont été Monsieur Kondo pour souvenir et remerciements.

La cérémonie certes modeste, mais très riche en témoignages, a eu lieu, ce vendredi 7 janvier 2022, au siège de Accountability Lab, à Magnabougou. Elle a enregistré outre les membres de Accountability au grand complet, la présence des amis parents et nouveaux collaborateurs de Moussa Kondo, à la présidence de la République.

Souleymane Kalifa Bouaré, directeur résident de Accountability Lab, qui a eu l’honneur de présenter l’ex-directeur pays, Moussa Kondo, n’a pas manqué de faire l’historique de la création de Accountability et les premières heures de leur complicité. Selon lui, cette complicité s’est tissée d’abord autour du sport basket et des organisations sportives de la même discipline.    

Quant au directeur pays par intérim de Accountability Lab., Cheick Dembélé, et Ami Diakité, ils ont loué les qualités humaines de l’homme et son amour pour le travail bien fait

De son côté, la présidente du conseil d’administration, Niama Koné, a expliqué que la cérémonie est en honneur de Moussa Kondo une manière de le remercier et de lui apporter « notre soutien pour la réussite de sa nouvelle mission. Depuis que nous nous sommes connus, je n’ai jamais douté qu’il ira loin. Nous l’avons soutenu et nous continuerons de le soutenir pour plus d’intégrité au Mali », a-t-elle conclu.

En prenant la parole, Moussa KONDO a remercié ses collègues de Accountability-Lab, avec lesquels selon lui, il a travaillé et avec ils ont construit cette l’organisation aujourd’hui, qui est devenue l’une des rares organisations maliennes qui luttent contre la corruption. « Accountability-²Lab met l’accent sur l’engagement, la participation citoyenne, les questions de Gouvernance et la transparence. Cette aventure a commencé en 2016 quand j’étais encore au Libéria et je travaillais pour le compte de Accountability-Lab dans ce pays. C’est après un constat contextuel que nous avons décidé à l’époque d’ouvrir un bureau au Mali. Evidemment après ma nomination, j’ai dû démissionner de la présidence de Accountability-Lab-Mali pour me focaliser sur mes nouvelles fonctions », a-t-il dit.

Il s’est ainsi réjoui de l’organiser de cette fête surprise à son honneur pour lui dire merci.   « Les témoignages très émouvants que nous avons tous assistés qui m’ont touché d’ailleurs à plus d’un titre. On ne savait pas qu’on allait arriver là aujourd’hui. Du Mali, Accountability-Lab s’est implantée dans d’autres pays grâce à eux tous », a-t-il été reconnaissant, tout en leur demandant de continuer le combat, parce que, poursuit-il, personne n’est indispensable. « Tout ne doit pas tourner autour de ma personne. Comme on le dit, il faut savoir partir. Je pars aujourd’hui avec une très belle note d’autant que ma dernière signature ici à Accountability-Lab a été la signature d’une subvention que nous avons eue avec l’USAID-Mali à travers un consortium avec l’organisation UMRAP de plus de 560 millions de FCFA. Donc partir en laissant un tel budget avec Accountability-Lab, je ne pouvais qu’être fier et aussi les exhorter à continuer le combat, car le Mali est très beau pays. Quand la gouvernance marche pour tout le monde. Tout le monde y trouvera son compte », a-t-il dit.

PAR CHRISTELLE KONE 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *