Search
samedi 18 novembre 2017
  • :
  • :

Combat pour une justice sociale: Macina adhère aux idéaux des APM

Une délégation nationale des Associations pour la Mali(APM), une organisation faîtière citoyenne et non partisane de soutien au Président de la République, Ibrahim Boubacar KEÏTA, dirigée par le ministre Mohamed Ali BATHILY, a été accueillie samedi, après-midi, dans la ville de Macina. Conduite par son secrétaire général, Sylvestre KAMISSOKO, cette mission comprenait le coordinateur régional des APM de Koulikoro, Sékou BALLO ; le secrétaire administratif de la coordination régionale de Ségou, Madou DAOU.

Première étape vers la mise en place d’une coordination dans la localité, cette visite a été marquée par un meeting d’information à l’hôtel de ville de Macina. Cette rencontre a regroupé dans la salle de conférence de la mairie, le maire de la ville et certains de ses adjoints ; les représentants des partis politiques présents dans le cercle ; des représentants des jeunes, des organisations de la société civile.
Devant un public assez représentatif des forces vives de la localité, le chef de la délégation, Sylvestre KAMISSOKO, a tout d’abord rappelé les circonstances de la création de l’organisation en 2012 en faveur de la crise politico-sécuritaire, avant de s’appesantir sur ses objectifs et ses activités.
Selon lui, les APM ont pour principal objectif de lutter contre l’injustice, notamment celle relative à l’accaparement des terres qui fait qui a pris des proportions inquiétantes dans notre pays.
Au cours de cette rencontre, les préoccupations des différents intervenants ont porté, essentiellement, sur la situation sécuritaire très précaire dans la zone en raison de la présence des hommes du prédicateur islamiste Amadou KOUFFA qui revendique plusieurs attaques meurtrières contre l’armée malienne et les populations civiles.
De même, les débats ont porté sur le statut des APM ; le mode de financement des activités ; ainsi que les implications de son soutien au Président IBK.
Dans son mot de bienvenue, le point focal des APM de Macina, Abdoulaye DIAWARA, a tenu à saluer et remercier la délégation pour cette visite qui était très attendue dans la localité par les populations.
Dans le débat général, l’un des intervenants, Alpha Oumar SIDIBE, a déploré le fait que les APM ont mis du temps avant d’arriver à Macina. Il a estimé que le soutien accordé au Président est un acte politique qui va en contradiction avec les statuts des APM.
Le secrétaire général du Parti Yèlèma, Ibrahim DJITTEYE, qui a pris part à cette rencontre a laissé entendre que personne n’ignore aujourd’hui au Mali, et même à travers le monde, ce que vivent les populations du cercle de Macina. Selon lui, lors des élections communales de novembre 2016, à quelque 35 Km de Macina, des djihadistes ont surgi le jour du scrutin à la surprise générale des électeurs.
A ces derniers, ils posé la question de savoir si les futurs maires travailleront sur la base du Coran. Très surprises et effrayées, les populations ont répondu n’avoir aucune réponse à cette question. Alors les éléments armés ont exigé de rassembler le matériel électoral qu’ils ont ensuite brulé avant de quitter les lieux. Ces actes de vandalisme du matériel électoral ont eu lieu dans les localités de Touara et Tchoncé. De manière générale, a fait savoir M. DJITTEYE, c’est toute la commune de Souley qui n’a pas pu voter à cause de cette insécurité.
A toutes ces préoccupations, la délégation a donné des réponses satisfaisantes.
A la fin des échanges, les participants ont exprimé leur adhésion aux idéaux des APM ainsi que leur soutien au combat au président des APM, le ministre Mohamed Ali BATHILY, dans sa quête d’une société plus juste au Mali.
Enfin, ils se sont engagés à mettre en place une coordination des APM à Macina.
Rappelons que cette visite s’inscrit dans le cadre d’une tournée entreprise en 4e région par la direction nationale des APM.
Cette tournée a commencé par l’étape de Niono le14 juillet 2017, s’est poursuivie par les étapes de Bla, San, Tominian le 28 juillet dernier. Dans les jours à venir, la délégation est attendue à Barouéli.

Par Abdoulaye OUATTARA
Envoyé spécial




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *