Search
samedi 18 novembre 2017
  • :
  • :

Comité de gestion des activités aéronautiques du Mali: vers la reprise des activités au nord ?

Les membres du Comité de gestion des activités aéroportuaires nationales du Mali ont tenu, hier jeudi, leur 28è session, à l’hôtel Salam. L’examen et l’adoption de l’état d’exécution des résolutions et recommandations des sessions précédentes; des états financiers de l’exercice clos le 31 décembre 2016 ; de l’exploitation des équipements, infrastructures techniques ainsi que les ressources humaines ; de l’état d’exécution du budget 2017 au 30 juin 2017; du collectif budgétaire, etc. étaient les principaux points inscrits à l’ordre du jour de cette session.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre des Transports, Me Baber GANO, en présence du représentant du directeur général de l’ASECNA, Alhassana TRAORE, et les membres du Comité de gestion venus du Mali et des autres pays membres de l’institution.
Dans son allocution, le représentant du directeur général de l’ASECNA a exprimé la gratitude et la reconnaissance de la structure pour l’accompagnement, le soutien et la confiance qu’elle bénéficie de la part du Mali. I
Aussi-t-il rassuré de la solidarité de la communauté ASECNA avec l’Etat du Mali pour tous les efforts qu’il ne cesse de déployer pour assurer la reprise des activités de l’Agence dans le nord du pays.
Par ailleurs, M. TRAORE a souligné que leur institution ne ménagera aucun effort pour accompagner l’Etat du Mali dans sa politique de développement de l’aviation civile et des activités aéronautiques.
De même, le responsable de l’ASECNA a rappelé que le dernier colloque des activités aéronautiques nationales, organisé en 2016 à Dakar, a conclu que dans le domaine technique, la structure assure de façon satisfaisante l’exploitation technique des plateformes aéroportuaires qui lui sont confiées. Toutefois, précise-t-il, sur le plan de la gestion commerciale, le colloque a invité l’ASECNA à trouver les meilleures alternatives possibles pour développer ce domaine qui constitue l’une des sources essentielles génératrices de revenus pour assurer le développement des activités aéroportuaires. A son avis, c’est fort de ce constat que le nouveau directeur de la structure s’est engagé à redynamiser ce volet avec des études qui sont déjà lancées.
M TRAORE a témoigné que les activités aéronautiques de notre pays constituent avec celles du Gabon une spécificité au niveau de l’ASECNA. Ainsi, a-t-il soutenu, celles-ci sont les seules Activités qui ne gèrent pas le volet commercial de l’aéroport principal. Or c’est l’aéroport principal des Etats qui constitue la source essentielle des revenus pour permettre un développement harmonieux du secteur.
Pour sa part, le ministre des Transports, Me Baber GANO, a informé que cette session à mi-parcours donne l’opportunité de faire un bilan d’étape des activités menées pour le compte de l’année en cours.
Selon le ministre GANO, cette session se tient à un moment où la structure est à la recherche de solutions à certaines préoccupations, liées à la qualité du service, à la sécurité et à la sureté de ses plateformes aéroportuaires, notamment celle de Bamako.
Les préoccupations signalées par le ministre sont entre autres la mise en place d’un système autonome de fourniture d’énergie ; le renforcement des mesures de sureté au niveau de l’aéroport international Président Modibo Keita- Sénou ; l’amélioration des conditions d’exploitation des nouvelles installations.
Pour relever ces défis, a-t-il rappelé, il est prévu l’aménagement des caniveaux ainsi que le débroussaillage de la zone clôturée de l’aéroport.
Une autre priorité soulignée par le ministre Me GANO concerne l’installation d’un système d’énergie solaire à l’aéroport de Sikasso-Dignangan et l’acquisition d’une unité de production et de diffusion automatique de produits météorologiques (MeteoFactory).
Aussi, a-t-il noté, les autorités aéroportuaires sont également dans la dynamique de réunir les conditions nécessaires pour la reprise des activités des aéroports du nord de notre pays.
En sa qualité de président en exercice du Comité de gestion des activités aéroportuaires nationales, le ministre des Transports a affirmé qu’il attache une attention toute particulière à la présente session qui, selon lui, permettra de se fixer de nouvelles orientations après un grand rétrospectif sur le semestre écoulé afin de faire face aux défis.
«L’orientation stratégique de la nouvelle direction de l’Agence entend insuffler une nouvelle dynamique à la gestion des activités aéronautiques nationales à elle confiées», a annoncé le ministre GANO.
Enfin, conformément à la volonté du gouvernement malien à faire reprendre les activités au nord du pays, le ministre a invité les participants à réfléchir sur le mécanisme de financement des investissements du Plan quinquennal de services et équipements (PQSE) adopté en 2014.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *