Search
vendredi 25 mai 2018
  • :
  • :

Commémoration de la Journée mondiale de la santé: le Mali opte pour la couverture sanitaire universelle

Le ministère de la Santé et de l’hygiène publique, en collaboration avec l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a procédé, hier jeudi, sur le terrain de Korofina-Nord, (CI du District de Bamako) au lancement solennel des activités de la 70e journée mondiale de la santé dont le thème est: « La couverture sanitaire universelle (CSU) : Pour tous et Partout».

Célébrée le 7 avril de chaque année, mais pour des raisons d’agenda, l’évènement a été fêté, hier 3 mai. La journée qui se veut une occasion pour attirer surtout l’attention du monde entier sur l’effort de l’OMS pour aider les pays à atteindre la couverture sanitaire universelle (CSU), était présidée par le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, le Pr Samba Ousmane SOW. C’était en présence du Représentant résident de l’OMS au Mali, Lucien MANGA ; des membres de son cabinet, des responsables socio-sanitaires, ainsi que les autorités communales, coutumières et religieuses de la Commune I.
Selon le ministre de la Santé, l’année 2018 qui consacre le 70e anniversaire de la Journée mondiale de la santé, marque aussi le 40e anniversaire d’Alma Ata sur les soins de santé primaires et la santé pour tous.
Aussi, a-t-il fait savoir, la mise en place de la Couverture sanitaire universelle (CSU) a un triple objectif, à savoir : fournir à toutes les personnes résidant dans notre pays une couverture maladie ; organiser cette couverture pour qu’elle donne accès à un panier de soins répondant à l’ensemble de leurs besoins de santé ; réduire au maximum la charge financière des ménages recourant aux services de soins essentiels.
Concrètement, la Couverture sanitaire universelle consiste à veiller à ce que chaque personne, indépendamment de son lieu de résidence et de son statut social, bénéficie de services de santé essentiels et de qualité dont elle a besoin sans pour autant subir des difficultés financières.
Elle est donc un puissant outil au service de l’équité qui assure la santé pour tous, renforce la sécurité sanitaire, réduit la pauvreté et améliore l’égalité entre les femmes et les hommes.
Pour une question d’équité, a-t-il précisé, le gouvernement s’est engagé dans un processus qui devra aboutir à l’horizon 2018 à l’instauration de la couverture maladie universelle (CMU).
L’atteinte de cet objectif, a-t-il rappelé, passe par des structures de santé dotées de personnels qualifiés et motivées, de plateaux techniques adéquats et une bonne organisation des soins.
«C’est dans cette perspective que mon département, pour l’amélioration de l’offre de soins, a engagé une vaste réforme du système de santé. Ceci se traduira par des actions de mise à jour du système telles que : l’érection de centres de santé communautaires en centres de santé de référence, des centres de santé de référence en établissements publics hospitaliers de deuxième référence, d’établissements publics hospitaliers de deuxième référence en troisième référence, d’établissements publics hospitaliers de 3ème référence en 4ème référence à Bamako et surtout la création d’une Direction Générale de la Santé Publique. Ces structures, en plus de celles qui existent, seront renforcées en personnel qualifié avec des plateaux techniques adéquats », a expliqué le ministre SOW.
A son avis, ces réformes ont pour but de rapprocher davantage les soins de santé de qualité des usagers.
En outre, il a annoncé de nouvelles initiatives stratégiques de santé publique pour sauver des vies, en collaboration avec l’ensemble des partenaires qui seront lancées dans le cadre du programme présidentiel d’urgences sociales.
Et le ministre de révéler que le PRODESS (quatrième version), prendra le relais et intégrera les besoins d’extension de la couverture sanitaire, les approches innovantes touchant les couches insuffisamment explorées de nos jours.
Quant au représentant de l’OMS, il a rappelé que la journée mondiale de la santé est célébrée le 7 avril de chaque année.
Selon Dr MANGA, le lancement a été différé à ce jour 3 mai pour des raisons de calendrier.
Aussi, a-t-il noté, le nouveau Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanon GEBREYESUS, a fait de la couverture sanitaire universelle son cheval de bataille pour amener tous les peuples au niveau de santé le plus élevé.
Le représentant de l’OMS s’est félicité de la réforme du système de santé en cours dans notre pays et est persuadé qu’il permettra de combler l’attente des populations en matière de santé.
«L’OMS continuera d’apporter un appui au Gouvernement du Mali pour édifier des systèmes de santé plus solides, plus résilients et plus réactifs, afin de progresser vers la couverture santé universelle et promouvoir la santé pour tous et partout au Mali»., a promis Dr MANGA.

Par Sékou CAMARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *