Communales en CI: un parti de la majorité soutient la liste URD

3

Le président du parti Mouvement pour la démocratie et le développement (MDD), Tamba DANGNOKO a animé, le samedi dernier, une conférence de presse pour appeler ses militants à voter la liste URD en commune I du District de Bamako. Ce, contrairement aux consignes de la convention de la majorité présidentielle dont il est membre.
Cette conférence de presse s’est déroulée en présence des responsables des partis politiques de l’URD et du MDD.

Y étaient présents également des candidats du parti URD à ces élections communales ainsi que les militants des deux formations politiques.
Expliquant cette prise de position controversée, Tamba DANGNOKO dit avoir été approché par l’un de ses amis d’enfance qui milite au sein de l’URD et qui est candidat aux communales en CI du district de Bamako. Entre un ami d’enfance et les consignes d’une Convention de la majorité présidentielle, il a affirmé avoir vite fait le choix de soutenir son ami, lors de ce scrutin en commune I du District de Bamako.
Selon lui, en prenant cette décision, il est en train de faire le choix de l’intérêt général de la population de la commune I qui lui fait l’obligation de reléguer au second plan l’esprit partisan.
En outre, paradoxalement à ces propos, il dit ne pas être d’accord avec l’opération de libération du domaine public et de déguerpissement des occupants des voies publiques initiée par le commissaire gouverneur Ami KANE. Ce qui, soutient-il, explique en partie, la décision de soutenir la liste URD en commune I.
« Nous, responsables de MDD, en tant qu’acteurs sociaux, nous déplorons l’opération Ami Kane. Nous croyons que de telles actions ont préalablement besoin d’être organisées. De prime abord, pour la réussite d’une opération de déguerpissement, il faut une opération de réinstallation des victimes sur un nouveau site. Cela n’a pas été respecté dans notre cas. Ce qui aujourd’hui a amené certaines de nos mamans, sœurs, frères et chefs de famille dans une grande détresse. Ils sont désœuvrés et laissés pour compte, sans aucun regard dans la rue », a-t-il déclaré.
Le président du MDD affirme toujours que malgré cette décision, son appartenance à la majorité présidentielle ne doit faire l’objet d’aucun doute. Tout en laissant comprendre que c’est par principe qu’ils ont opté pour l’URD en commune I, lors de ces consultations de proximité. En tous cas, sans pression, il dit mesurer les enjeux de cette décision, parce qu’elle a été minutieusement réfléchie.
À sa suite, la tête de liste du parti URD en commune I, Bagnini Boubacar SANGARE, a salué et félicité le président du MDD d’avoir pris la décision de soutenir leur candidature. Elle est, dit-il, la preuve que l’URD en commune I est représenté par des hommes et femmes valables.
Aussi, dans son intervention, il a évoqué que les différents candidats sur la liste URD en CI sont des personnes qui se sont toujours investies pour le développement de la commune, à travers des actions citoyennes comme l’assainissement, l’installation des lampadaires dans certains quartiers.
Quant au secrétaire général de l’URD en commune I, Aziz DICKO, il a invité les populations à faire le bon choix pour la commune qui a beaucoup souffert de la gestion de l’actuelle équipe. Il pense que face la situation, c’est le parti URD qui serait la solution du développer la commune.
Selon lui, il est temps de mettre des hommes à la place qu’il faut en tout indiquant que l’URD a les hommes et les femmes qu’il faut pour la commune I.
« Soutenir l’URD est un acte de citoyenneté. À l’image de MDD, je salue tous les autres partis politiques et regroupements qui soutiennent notre candidature. En tous cas, j’espère que ces appuis seront de grande utilité et qui contribueront à barrer la route aux profanes », a conclu M. DICKO.

Par Sikou BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *