Communales et régionales au Kénédougou: le RPM se fixe l’objectif de plus de 50% d’élus

Avec les nouveaux militants qui ont confirmé leur adhésion au parti Rassemblement pour le Mali (RPM), le weekend dernier à Bougouni et à Kolondièba; l’ambition d’avoir plus de 50% des élus communaux et régionaux pour les futures élections est plus que jamais à portée de main, sont convaincus les cadres du parti présidentiel pour qui, les élections de proximité constituent des opportunités inouïes pour davantage asseoir le RPM et faciliter davantage la mise en œuvre des projets du Président IBK.

Des responsables et cadres du parti RPM se sont mobilisés pour rehausser l’éclat de ces rentrées politiques à Bougouni et Kolondièba à la faveur desquelles de nouveaux adhérents, de surcroît des têtes d’affiches locales, ont été accueillis en grande pompe au sein de la famille RPM. Lesquels partagent avec eux les mots d’ordre du parti RPM en perspective des futures élections de notre pays, à savoir : «mobiliser, réunir toutes les énergies et de gagner la confiance de toutes les sensibilités du Kénédougou pour permettre au parti RPM d’avoir le maximum d’élus».
Le Secrétaire général de la section RPM de Sikasso, Ousmane KONE, non moins ministre de l’Urbanisme et de l’habitat, a dévoilé, pour la circonstance, que le défi pour les Tisserands est de démontrer que la région de Sikasso est parfaitement RPM. Pour lui, ce défi doit se concrétiser par l’obtention du plus grand nombre d’élus à l’issue des futures élections communales et régionales.
«L’enjeu est grand, mais il n’est pas hors de portée du RPM dans la région de Sikasso. Nous avons des hommes et femmes rompus à la vie politique. Aussi, nous venons d’accueillir de nouveaux militants qui sont tous connus pour leur dévouement politique. Attaché à ses valeurs, le RPM ne fera pas de distinction entre les militants. Nous sommes tous des militants et devons regarder dans la même direction et s’engager à réussir les élections», a martelé le ministre Ousmane KONE avant de confirmer que la mobilisation à laquelle, il a assisté, témoigne de la vitalité du RPM dans la région de Sikasso.
Dans la même veine, le président de l’APCAM, Bakary TOGOLA, réaffirmant son soutien au Président IBK, s’est aussi engagé à mobiliser la région de Sikasso pour le RPM lors de ces échéances électorales. Car pour Bakary TOGOLA, son appui au Président IBK ne sera effectif que lorsqu’il apportera son concours au parti RPM. En effet, il dit avoir le devoir et l’obligation d’accompagner et de soutenir le RPM partout où cela est nécessaire ; tout en promettant «de mobiliser toute la région de Sikasso pour la victoire finale du RPM.
«Dans tous les cas, le RPM sera 1er à l’issue de ces élections, en termes de nombre d’élus à Sikasso», a-t-il déclaré. Avant d’ajouter : «Pour le Mali, j’ai décidé d’aider le Président IBK. Je vais tout faire pour assumer cette décision. Rien n’empêchera de soutenir le Président IBK. Pour ce qui l’ignore, IBK est dévoué pour le développement du pays et c’est pourquoi, il a besoin du soutien de tous les Maliens. Pour cela, je sollicite l’ensemble des Maliens de quelque bord qu’il soit de s’unir pour aider le Président IBK», a indiqué le président de l’APCAM, Bakary TOGOLA.
Au nom de BPN-RPM, le responsable politique, Issé DOUCOURE, a déclaré qu’avec les nouvelles adhésions enregistrées dans la grande famille des Tisserands, le RPM part confiant pour atteindre l’objectif d’avoir le maximum d’élus à Kénédougou.
«Au regard de ce que j’ai vu et constaté, le RPM est bien portant à Bougouni, c’est encore mieux à Kolondièba». Ce sont là des bons signes pour le parti en prélude aux joutes élections, véritablement test de grandeur nature pour mesurer la force d’un parti politique, a estimé le responsable politique. Pour y parvenir, il a conseillé ses camarades à plus de cohésion, d’unité et d’entente entre eux s’ils tiennent à honorer le parti lors de ces joutes électorales, aux enjeux multiples.
Par ailleurs, M. DOUCOURE s’est réjoui de la mobilisation des militants pour accueillir ces différentes activités politiques. Il a appelé de tous ses vœux que ceux-ci puissent se traduire en électorat lors des futures élections.
Ces messages ne sont pas tombés dans l’oreille du sourd pour les nouveaux militants du RPM, via leurs porte-parole, qui se sont engagés, sur honneur, de tout faire pour garantir au RPM les résultats qu’il s’est fixé. Car à défaut d’atteindre ces résultats, selon eux, ce sont leur engagement et dévouement au parti qui seront mis en cause. En tout cas, les nouveaux adhérents, par la voix de leur porte-parole, sont convaincus d’avoir fait le choix du RPM par conviction ; cela après un long moment de réflexion et d’analyse sur la situation socio-politique du pays.

Par Sikou BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *