Search
samedi 19 juin 2021
  • :
  • :

Compagnie aérienne du G5 Sahel: Issa Konaté pour proposer un mécanisme d’ouverture de l’espace aérien

Le projet de compagnie de transporteur aérien communautaire du G5 Sahel progresse. Un spécialiste du transport aérien a été recruté pour proposer un mécanisme d’ouverture de l’espace aérien assorti des documents juridiques requis. Il s’agit de notre compatriote Issa Konaté recruté sur la base de ses compétences et expériences acquises en la matière, depuis trente ans. Les livrables sont attendus le 30 novembre 2020.

C’est lors du 6e sommet tenu à Nouakchott le 25 février 2020 que les chefs d’État du G5 Sahel, après avoir pris note de l’état d’avancement du projet de création de la compagnie aérienne communautaire, ont réaffirmé leur volonté à mettre en place les conditions nécessaires pour une meilleure desserte de l’espace du G5 Sahel. Ils ont, à cet effet, instruit le Conseil des ministres et le Secrétariat exécutif de prendre des mesures transitoires pour une ouverture de l’espace aérien.
Dans le cadre de la mise en œuvre de cette instruction, le Malien Issa KONTE a été recruté, le 23 septembre dernier, pour proposer les mécanismes et les textes à soumettre aux instances décisionnelles, a appris le site de l’organisation communautaire. M. KONATE, précise la source, est juriste et spécialiste du transport aérien. Il jouit de près de 30 ans d’expérience dans la conception et l’élaboration des règlementations nationales et internationales en aviation civile. Ancien directeur général adjoint des Aéroports du Mali, il est aujourd’hui à la tête de KONDE Consulting (un cabinet d’Etudes — Conseils — Équipements en aviation civile) après avoir occupé les fonctions de chargé de mission auprès du Cabinet du Premier ministre du Mali.
L’objectif global de sa présente consultation est d’analyser les conditions actuelles de desserte de l’espace G5 Sahel par les compagnies nationales existantes (et celles en projet) en vue de proposer un mécanisme d’ouverture de l’espace aérien assorti des documents juridiques requis.
Les livrables, attendus le 30 novembre 2020, feront l’objet d’une validation technique par les services compétents des différents pays du G5 Sahel. Ils seront ensuite soumis à l’appréciation des ministres de l’aviation civile des mêmes États, avant transmission, le cas échéant, à la conférence des chefs d’État, prévue en février 2021, à N’Djamena.
Pour rappel, c’est lors du 1er sommet ordinaire, tenu le 20 novembre 2015 à N’Djamena au Tchad, que les chefs d’État ont décidé de la création d’une compagnie aérienne régionale pour améliorer les dessertes entre les pays membres du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad). L’étude technico-économique et financière de la future compagnie a été financée par la Banque arabe pour le Développement Économique en Afrique (BADEA) et réalisée en 2017 par le bureau de l’Association Internationale des Transporteurs Aériens (IATA). Celle-ci a été approuvée en 2018 par le comité des ministres en charge de l’aviation civile des pays du G5 Sahel.

Par Sidi DAO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *