Search
mardi 1 décembre 2020
  • :
  • :

Complexe Loulo-Gounkoto: un dépassement des prévisions

Barrick Gold a tenu, lundi dernier, sa traditionnelle conférence de presse au cours de laquelle elle a fait un large tour d’horizon de ses activités. Le PDG, Dr Mark BRISTOW, entouré des différents directeurs, ainsi que des responsables des départements était au cœur de l’exercice. La bonne gestion de la crise de la COVID-19, un dépassement des objectifs de production pour 2020, l’opérationnalisation de la première centrale solaire figurent parmi les bons points engrangés par Barrick.

Dr BRISTOW a axé son intervention sur trois points.
D’abord, il a parlé de la gestion de la COVID-19. À cet égard, il a rappelé l’aide apportée par Barrick à l’État pour faire face à la crise. Sur les sites, les mesures préventives ont été accrues. Néanmoins, fait-on savoir, 17 cas ont été enregistrés, tous ont été guéris et ont repris le travail. Selon les responsables miniers, Loulou dispose de tests rapides. Pour le Dr BRISTOW, il s’agit d’une mine de longue vie, partenaire de l’État.
Ensuite, il a parlé de la cession de l’opération de Morila, en phase de fermeture, à un partenaire junior, en l’occurrence Mali Lithium, le gouvernement conservant sa participation de 20 %. M. BRISTOW a déclaré que la transaction va créer l’opportunité de redéployer les infrastructures et les actifs de Morila au profit de ses employés, des collectivités environnantes et du pays.
À la question de savoir si le Projet Pôle d’agrobusiness de Morila est maintenu, les responsables de Barrick sont formels : rien ne change, le plan qui avait commencé suivra son cours normal.
Enfin, a révélé le Dr BRISTOW, la mine a payé 160 millions de dollars de dividende en 2020 sur lesquels 20 % sont revenus à l’État.
Abbass COULIBALY, Directeur de la mine de Loulo, fait savoir que les installations pour le souterrain de Gounkoto ont commencé il y a deux semaines. Quant à la production, il assure que les objectifs de 2020 sont dépassés. Le développement de la 3e mine souterraine du complexe à Gounkoto est en bonne voie pour livrer ses premières tonnes de minerai au 2e trimestre 2021, projette M. COULIBALY.
En outre, la première centrale solaire a été mise en service et s’apprête à fournir 20 MW dans un micro réseau, conformément à la stratégie de transition de l’entreprise vers des formes d’énergie propre. En clair, il s’agit d’une réduction des émissions de dioxyde de carbone de 40 tonnes de Co2, une réduction de la manutention du carburant, compensation supérieure à 10 000 000 litres par an, ce qui équivaut à 180 camions par an. Tout cela sera possible grâce à 63 360 panneaux, d’une durée de 25 ans. L’innovation, c’est que ce sont des panneaux qui se déplacent suivant le soleil, ce qui fait que tant qu’il y a du soleil, ils continuent à capter, contrairement aux orientations classique Nord-Sud. Dans tous les cas, Barrick est lancée dans une course effrénée pour la réduction de la consommation de l’énergie fossile.
Le projet d’agrobusiness est une initiative salutaire avec 48 entrepreneurs formés, 30 champs créés, dont 29 à Kéniéba et 1 à Kita. La mine apporte un soutien au système d’approvisionnement en eau et plus de 212 millions de crédits accordés.
Dans la cadre du Programme FIER, ce sont 450 jeunes bénéficiaires du programme qui sont à former, dont 84 du premier lot sont formés de juillet à septembre 2020.
Selon les responsables miniers, la contribution des trois mines de Barrick représentait 5 à 10 % du PIB du Mali, au cours des 10 dernières années. Barrick/Randgold a contribué à hauteur de 7,4 milliards de dollars US à l’économie, à travers les taxes, les royalties, les salaires et paiements aux fournisseurs locaux, au cours des 24 dernières années.
Selon le Dr BRISTOW, le complexe Loulo-Gounkoto de Barrick Gold reste en bonne voie pour la réalisation de ses prévisions de production pour 2020 face à de multiples défis, dont un putsch militaire.
« Nous avons toujours eu une grande confiance au Mali et en son peuple, d’où notre engagement continu envers le pays. Il est réconfortant de constater que malgré ses défis politiques, le Mali ait mis un en place un gouvernement de transition dirigé par des civils. Nous restons disponibles pour faire partie de son avenir », a déclaré le PDG de Barrick Gold, le Dr Mark BRISTOW.

PAR BERTIN DAKOUO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *