Search
mardi 20 octobre 2020
  • :
  • :

Concours de lecture du Saint coran au Gabon: les trois lauréats du Mali dévoilés

Les lauréats maliens qui participeront à ma phase finale du concours de mémorisation du Coran en Libreville au Gabon du 25 au 1er avril 2020 sont connus. Au nombre de trois jeunes, ces lauréats ont été présentés au public, ce samedi 1er février 2020, à l’hôtel Maeva, à ACI 2000, à la suite d’une cérémonie de proclamation des résultats du concours qui s’est déroulé 20 au 26 janvier 2020.

La cérémonie présidée par le ministre des Affaires religieuses et du Culte a enregistré la présence des responsables de la section Mali de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains, dont le Dr Abdou Zoubeirou, président ; du représentant du Haut conseil islamique et du représentant de l’ambassade du Maroc au Mali.

Ce fut le tour au président Dr Zoubeirou de souhaiter la bienvenue aux participants. Selon lui, chaque année, depuis trois ans, des concours sont organisés dans les pays membres afin de choisir les candidats devant défendre les couleurs de leur pays respectif pour la phase finale qui aura lieu cette année dans la capitale gabonaise.

Ce concours de présélection des lauréats du Mali a été organisé dans la plus grande transparence par des érudits afin de permettre aux candidats du Mali de représenter valablement le pays et d’être des chances pour faire rayonner le nom du Mali à ce rendez-vous, a-t-il expliqué.

Le Dr Zoubeir a affirmé que le Mali regorge un réservoir de jeunes talents qui ont mémorisé le Coran et le psalmodient avec concordance.

Aussi, a-t-il loué les efforts de lecture du Saint Coran dans le royaume chérifien où les autorités en font déjà un moyen de protection et de sécurité du Royaume. C’est pourquoi le Dr Zoubeirou a invité les autorités maliennes et les érudits du pays à imiter ce bel exemple au Mali.

Le président de la section malienne de la Fondation Mohamed VI des Oulémas africains a profité de l’occasion pour remercier les efforts des maîtres coraniques, grâce à qui, le Mali peut se targuer d’avoir un contingent de jeunes à mesure de le représenter valablement le Mali à ce rendez-vous de haut niveau.

Au nom du HCI du Mali, Thierno Hady THIAM a salué l’initiative qualifiant l’événement d’un grand jour, dans la mesure où il s’agit de lecture du Saint coran, un geste qui s’accompagne toujours de la grâce divine, de paix, de quiétude dans un Mali qui en a tant besoin. Selon lui, ce n’est pas les trois seulement qui ont gagné, mais l’ensemble des candidats qui y ont participé.

Pour le ministre des Affaires religieuses et du culte, de tels événements doivent être multipliés dans le contexte de guerre contre les jihadistes au Mali. En effet, selon le ministre Diallo, des cérémonies de lecture de Coran doivent être des moments festifs pour la renaissance du spiritualisme au Mali et en guise de riposte doctrinale aux jihadistes, qui semble trouver en face un terrain vierge. Pour cela, le ministre a appelé les responsables de la Fondation Mohamed VI à élargir la base de cette compétition en sortant de Bamako pour y associer tout le Mali.

Si les lectures de Coran sont de grands moments de spiritualité rapprochant les créatures de leur créateur, Alla-hou Sab’hana Wat Allah, elles doivent être faites tous les jours au Mali pour appeler au retour de la paix, en prouvant aux narco-jihadistes, que si leur combat est contre les mécréants, il n’a pas lieu d’être mené au Mali, terre de vielle civilisation musulmane, abritant encore de grands érudits.

Les trois jeunes qui représenteront le Mali au Gabon pour cette troisième compétition de lecture de Saint Coran sont Mohamed Hady Fofana ; Mohamed Sanogo et Maciré Sako. Ils ont été sélectionnés sur 130 candidats venus des différents centres de mémorisation du Saint Coran à Bamako. Le public a été témoins de la pertinence de leur choix, à travers des lectures de démonstration.

Par Sidi DAO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *