Search
mardi 16 juillet 2019
  • :
  • :

Concours d’entrée à la gendarmerie: le retour au recrutement de la catégorie soldat

Le directeur général de la gendarmerie, Satigui dit Moro SIDIBE, a échangé, hier jeudi 20 juin, avec les journalistes sur les nouvelles innovations adoptées pour le concours en cours au sein de la gendarmerie. L’innovation majeure de ce concours dont le dépôt des dossiers est en cours est le retour du système de la catégorie militaire de rang dans la gendarmerie ou encore gendarmes auxiliaires ou soldats.

Le directeur général de la gendarmerie, le Général de brigade Satigui dit Moro SIDIBE, a expliqué que pour ce concours, au total 1 500 gendarmes seront recrutés. Sur cet effectif, précise-t-il, 1 200 gendarmes auxiliaires seront recrutés, dont 200 chauffeurs. Aussi, il sera recruté 300 élèves gendarmes, dont 50 femmes. Le Général SIDIBE a expliqué que ceux qui ont certaines compétences pratiques seront privilégiés pour ce concours.

Par rapport à l’introduction de la catégorie gendarme auxiliaire, le directeur général a indiqué que cela n’est pas un fait nouveau au Mali. Selon lui, la gendarmerie avait en son sein des gendarmes de rang pendant la colonisation jusqu’aux années 1970.

Pour procéder au retour du recrutement des gendarmes auxiliaires, il a expliqué que l’Amicale des anciens gendarmes a été approchée et que des missions ont été dépêchées au Sénégal et en Algérie pour savoir davantage sur ce qui se passe dans ces pays.

Le Général de brigade Satigui dit Moro SIDIBE a expliqué les raisons qui ont motivé le retour cet ancien mode de recrutement de la catégorie militaire de rang au sein de la gendarmerie. Selon lui, la gendarmerie est confrontée à un problème d’effectif. Pour preuve, informe-t-il, la gendarmerie a le plus faible effectif au sein des forces armées et n’occupe que 17 % du territoire national alors qu’elle doit être partout pour être proche des populations.

Aux dires du directeur général, la solution à l’insécurité en Algérie est due en partie ce mode de recrutement massif des gendarmes de rang qui occupent actuellement tout le territoire de ce pays.

Il a fait comprendre qu’avec le recrutement des gendarmes de rang, l’objectif est d’occuper tout le territoire national en implantant plusieurs unités. Aussi, il est prévu d’implanter une unité de surveillance au niveau de toutes les 7 frontières du pays.

Le responsable de la gendarmerie a encouragé les candidats à postuler pour cette catégorie pour maximiser leur chance. Il a rassuré que la carrière des gendarmes de rang est garantie par le statut particulier. C’est-à-dire qu’ils peuvent avancer en garde au fur et à mesure.

Le directeur a rassuré que des mesures draconiennes sont en vigueur pour moraliser les examens et concours au sein de la gendarmerie. Il a mis en garde toute personne qui se rendra auteur d’acte de corruption de punition sévère.

PAR MODIBO KONE




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *