Concours Fonction publique des Collectivités: 4916 candidats pour 164 postes à pourvoir

7

Sur 5 228 dossiers de candidatures déposés, ils sont au total 4 916 agents de santé et du développement social à prendre part, hier dimanche, aux épreuves du concours direct de recrutement dans la Fonction publique des collectivités territoriales (FPCT) pour 164 postes à pourvoir sur toute l’étendue du territoire national.

A Bamako, c’est le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la réforme de l’Etat, Adama SISSOUMA, qui a officiellement lancé les épreuves dans la salle I du Centre de concours du Lycée Askia Mohamed.
Il était accompagné de son homologue de la Santé, Bakary DIARRA ; du représentant du gouverneur du District de Bamako, Abdramane TANGARA ; du directeur général des Collectivités territoriales, Abdrhamane CISSE, etc.
Le présent concours qui a pour but le recrutement de 164 agents de la santé et du développement social dans la Fonction publique des Collectivités territoriales, se répartit comme suit : 17 agents du corps des médecins pharmaciens odonto-stomatologues de la catégorie A (médecine générale) ; 3 Administrateurs de l’Action sociale de la catégorie A ; 11 sages-femmes ; 15 infirmiers d’Etat ; 7 agents de Labo pharmacie (biologie médicale) ; 2 agents hygiène et d’assainissement ; 71 agents en obstétrique ; 34 agents de santé publique ; 4 agent de Labo-pharmacie. Soit au total 164 agents.
Dans le District de Bamako, les Lycées Askia Mohamed, Ba Aminata Diallo, abritent les Centres d’examen.
Dans les chefs-lieux de régions, à l’exception de Ménaka et de Taoudénit, un centre d’examen est ouvert par région. Toutefois, les candidats de la région de Kidal ont passé le concours à Gao.
Après la visite des 2 centres de Bamako, les membres de la délégation nationale ont constaté que les épreuves se sont déroulées normalement.
A l’issue de la visite des deux centres de Bamako, le secrétaire général du ministère de la décentralisation, Adama SISSOUMA, a exprimé tout ça satisfaction face au bon déroulement des épreuves. Il a profité de l’occasion pour souhaiter bonne chance à tous les candidats.
De l’avis de M. SISSOUMA, l’Etat a mis beaucoup de moyens pour que la Fonction publique des Collectivités territoriale s’organise, se développe et réponde aux préoccupations des services de base au bénéfice de nos concitoyens.
Aujourd’hui, note-t-il, la Fonction publique des Collectivités territoriales est semblable à celle de l’Etat, dans la mesure où les droits et les devoirs des fonctionnaires sont quasi-identiques.
«C’est la même grille salariale qui est utilisée au niveau des deux fonctions», a dit MI SISSOUMA. Aussi, a-t-il fait savoir, de nos jours, cette fonction publique se développe de façon exponentielle avec plus de 60 000 agents fonctionnaires des Collectivités territoriales en République du Mali.
De même, a-t-il révélé, il est prévu la mise en place d’une direction nationale de la Fonction publique des Collectivités territoriales dont les décrets d’applications sont déjà disponibles.
Par ailleurs, a-t-il reconnu, la question du retard du salaire est une préoccupation majeure au sujet de laquelle le département a donné des instructions pour que les dépenses liées au salaire des agents soient une priorité de première ligne au niveau de toutes les Collectivités du Mali.
Il faut rappeler que c’est en application de la Loi n° 03-582/P-RM du 30 novembre 2013 portants dispositions communes d’application du Statut des fonctionnaires des Collectivités territoriales concernant le recrutement et les concours directs de recrutement, que le premier concours direct de recrutement d’agents de la santé et du développement social dans la Fonction publique des collectivités territoriales a été ouvert par le communiqué N°2016-0001/MDRE du 6 septembre 2016.
Les communiqués relatifs au concours ont été diffusés par voie de presse maintes fois et par affichage au niveau des gouvernorats et des Académies d’enseignement dans chaque région et dans le District de Bamako.
Seront déclarés définitivement admis les candidats ayant obtenu les maximas des points réglementairement fixés en tenant compte des emplois à pourvoir.
La commission nationale est chargée de la proclamation des résultats du concours suite aux travaux de la sous-commission technique.
Les candidats admis seront intégrés dans la Fonction publique des Collectivités territoriales pour le compte des Collectivités territoriales suivant un arrêté du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la réforme de l’Etat.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *