Search
vendredi 20 mai 2022
  • :
  • :

Congrès du Mouvement national «Maliden»: sous le signe de la paix et de la réconciliation nationale

Le Centre régional de l’énergie solaire (CRES) sur les hauteurs de Badalabougou, a abrité, le samedi dernier, les travaux du 1er congrès ordinaire du Mouvement national «Maliden» (MNM). L’évènement était couplé avec une formation sur le thème de la citoyenneté active.
Placée sous le signe «retrouvons ce qui nous unit», la cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par Karim Timbiné, représentant du ministre de l’Emploi de la Jeunesse et de la reconstruction citoyenne; en présence de Mohamed Salia Touré, président du Conseil national des jeunes; de Abdoulaye Maiga et Ousmane Traoré, respectivement président d’honneur et président actif du MNM; du maire de la Commune V du District de Bamako.
Deux points était inscrit à l’ordre du jour de ce 1er congrès, à savoir: Amender les textes fondateurs du mouvement; élaborer son plan d’actions pour l’année 2015.
Pour son président, les travaux de ce premier congrès du mouvement national des jeunes est une opportune de le redynamiser.
Selon Ousmane TRAORE, face à la situation de crise que traverse notre pays, le Mouvement Maliden vise à maintenir le flambeau des ancêtres qui est, par essence, le devoir et la mission d’une jeunesse consciente dans une société donnée. Ainsi, en 2015, le Mouvement Maliden va axer ses activités sur l’éveil de la conscience au niveau de leurs camarades de la couche juvénile.
Aussi, sera-t-il question de mettre un accent sur l’assainissement du cadre de vie et les questions de paix et de sécurité.
Par ailleurs, a noté Ousmane Traoré, son mouvement est présent dans le District de Bamako et dans les 5 régions du Sud.
Affilié au Conseil national de la jeunesse (CNJ), le mouvement Maliden ambitionne, dans les jours à venir, à faire rallier les autres jeunes des régions du Nord qui sont au cœur de la violence et des actions de défense de la partie.
Suite au coup d’État de 2012, la situation de la jeunesse était caractérisée par son appartenance à une multitude de mouvements et d’associations.
Le mouvement national Maliden vise à fédérer ces différentes initiatives afin de créer et de relever le niveau de la conscience citoyenne.
Selon Abdoulaye Maiga, président d’honneur du MNM, chaque jeunesse à une mission qu’il peut trahir ou remplir.
La tenue de ce premier mouvement des jeunes est la preuve d’un engagement citoyen de la jeunesse, face aux défis de notre société.
Pour lui, le Mali est victime d’un complot international qui ne dit pas son nom, à propos de la crise du Nord. Il invite la jeunesse à se mobiliser pour dire Non à la division du pays.
Pour Kassim Timbiné, cette journée est la preuve de l’engagement de la jeunesse pour un Mali «Un et indivisible» et prospère.
PAR ABDOULAYE OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *