Conquête du marché de l’emploi: les recettes du Mouvement ‘’Maliden’’

Le Mouvement national ‘’Maliden’’ a organisé le samedi dernier, au CRES de Badalabougou, une conférence-débat sur le thème : « Formation professionnelle des jeunes et compétitivité sur le marché de l’emploi ».

L’éclat de la cérémonie de lancement a été rehaussé par le président du Conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ Mali), Mohamed Salia TOURE.

L’importance du thème a drainé plusieurs dizaines de jeunes qui ont pris d’assaut la salle de conférence.

En campant le décor de la rencontre, le président du Mouvement national Maliden, Ousmane TRAORE, a mis en exergue l’importance de la formation professionnelle pour les jeunes pour relever le défi de l’employabilité, non seulement dans le cadre de l’auto-prise en charge ; mais également en vue d’impulser le développement de notre pays. Aussi a-t-il soutenu que la formation professionnelle est un facteur de développement économique, social et culturel d’un pays ; et le chemin le mieux approprié pour avoir un emploi. Face à cette exigence, M. TRAORE a rappelé que la jeunesse, en tant que sève de toute nation responsable, devrait jouer un rôle prépondérant dans le processus de développement de son pays.

En ce qui est de son Mouvement dont la devise est : « Tous pour un Mali fort », a indiqué le président, il a pour ambition, d’une part, de renforcer la conscience civique et patriotique des populations malienne sur l’employabilité de nos jeunes sortant des différents centres de formation professionnelle sur le marché de l’emploi ; d’autre part, renforcer les actions allant dans le sens du développement socio-économique et culturel avec la prise en compte de toutes les couches de la population et la jeunesse, en particulier.

Dans une succincte présentation, le président Ousmane TRAORE a fait savoir que le Mouvement national ‘’Maliden’’ est représenté dans les six communes du district de Bamako et les cinq régions. Il n’est pas encore à Gao, Tombouctou et Kidal qui devront être couvertes dès que les conditions le permettront.

D’autre part, a-t-il indiqué, le Mouvement national, depuis sa création, a pris part à des nombreuses activités organisées par les différentes organisations de la société civile.

Le président du Mouvement national ‘’Maliden’’ a clos son intervention sur une note d’encouragement, à savoir que la jeunesse soit plus consciente et responsable par rapport à la prise en main de sa destinée impliquant le développement de vraies compétences pour affronter avec les meilleurs atouts possibles le marché de l’emploi.

 

Par Bertin DAKOUO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *