Search
vendredi 21 janvier 2022
  • :
  • :

Conspiration internationale contre la transition: le MPE-Mali appelle à la mobilisation derrière les autorités

Les responsables du Mouvement Patriotique Pour l’Emergence (MPE-Mali), ont animé, ce vendredi 7 janvier 2022, un point de presse sur le thème : «Les Jalons du Mali Koura à Travers une Transition soutenue et réussie», à la Maison du jumelage de Lafiabougou. L’objectif dudit Mouvement, selon les initiateurs de la conférence, est de soutenir et d’accompagner la Transition politique en cours au Mali, depuis mai 2021. A cette occasion, ils ont invité les jeunes à la mobilisation générale derrière les autorités de la Transition qui, ont-ils dit, feraient face à une conspiration internationale.

Ce point de presse était animé par Issa DEMBELE, président du MPE-Mali qui avait à ses côtés plusieurs autres responsables, dont Hamidou SISSOKO, Mme KEITA Adja TOURE, Koloko SIDIBÉ, Mounir DIAWARA.
On notait également la présence du Doyen Madou DOUMBIA de la radio Klédu.
Lancé en octobre 2021, le MPE-Mali compte dans ses rangs de nouvelles figures de jeunes dynamiques, engagés et déterminés, d’associations et regroupements de jeunes et de femmes, déterminés et engagés pour le Mali Koura en construction.
Après l’exécution de l’hymne national du Mali, le conférencier Issa DEMBELE a, à l’entame de son propos, invité les participants à observer une minute de silence à la mémoire des victimes civiles et militaires de la crise multidimensionnelle que traverse notre pays.
Selon lui, les autorités de la transition font résolument face à des défis nouveaux marqués par des convoitises de toute évidence fomentées par des acteurs de l’extérieur qui trouvent malheureusement des alliés à l’intérieur même de notre pays.
Pour lui, il n’est pas à présent contestable que les plus hautes autorités, assaillies par mille urgences, s’évertuent à travailler à redonner au Mali toute la souveraineté qu’il a perdue en raison des errements d’une gouvernance calamiteuse contre laquelle le peuple dans son écrasante s’est ligué résolument pour en sonner le glas le 18 août 2020.
Malgré ce changement de régime, la résistance de certains avatars a conduit à la rectification historique du 24 mai 2021, a-t-il rappelé.
Depuis, dit-il, une lutte sans merci est en cours contre la corruption et toutes les délinquances financières qui étaient hier tout près, la trame de la conduite des gouvernants qui ont attiré sur notre patrie tant de malédictions que nous mettrons du temps à vaincre.
«Aujourd’hui, ceux qui devraient faire leur mea culpa pour tous leurs crimes commis contre la nation et la patrie, sont de plus en plus ouvertement les pourfendeurs de la transition, avec la volonté claire d’annihiler les efforts salutaires en cours», s’est insurgé Issa DEMBELE.
Pire, en plus d’être les porte-voix de l’ennemi extérieur qui n’aspire qu’à une mainmise totale sur les ressources de notre pays, en piétinant notre souveraineté et notre statut de citoyens libres, dignes et fiers, ils sont sans ambiguïté les bras armés d’une conspiration internationale.
De son avis, le Mali fait face aujourd’hui à « une nouvelle race d’apatrides » qui, s’ils venaient à réussir leur complot, redonneraient le Mali pieds et mains liés aux vautours ailleurs plus qu’il ne l’a été pendant 75 ans de colonisation.
Faut-il leur abandonner l’arène en les regardant en spectateurs impuissants ? S’est interrogé le conférencier. Assurément, non, a-t-il répondu. Avant d’ajouter que notre hymne national nous enjoint, chaque fois que l’ennemi découvre son front, au-dedans ou au dehors, de nous dresser sur les remparts.
«C’est le moment ! », a-t-il clamé.
«Si la transition échoue à cause de notre faiblesse face aux envahisseurs et face à leurs chevaux de Troie, l’histoire nous condamnera à jamais, les générations futures nous maudiront éternellement», a dit Issa DEMEBELE.
Pour ce faire, il a invité la jeunesse à se mobiliser pour éviter ce triste destin en empêchant tous les vendeurs de la souveraineté nationale de parvenir à leur fin.
Selon ces constats, ceux qui s’activent aujourd’hui contre la transition n’agissent pas, loin s’en faut, au nom des Maliens.
«Ils s’agitent tout simplement pour protéger leurs intérêts sordides et égoïstes amassés à l’ombre des pouvoirs vendus hier aux plus offrants», a-t-il dénoncé.
Face à cette menace réelle de déstabilisation de la transition en cours, il a invité la jeunesse à faire le serment de soutenir, y compris au prix du sacrifice suprême, le Président de la Transition, le Colonel Assimi GOITA qu’il qualifie, au passage, de patriote vrai que le Ciel nous a envoyé au moment qu’il fallait.
Par ailleurs, le MPE-Mali apporte son soutien également au gouvernement de la République sous la conduite de Dr Choguel Kokalla MAÏGA, ‘’patriote éclairé’’, dit-il.
«Ils ne vendront pas le Mali pendant que nous sommes vivants. Ils ne détruiront pas le Mali, parce que nous sommes présents», a-t-il prévenu.
A noter que le MPE-MALI regroupe en son sein des jeunes cadres, des opérateurs économiques, des femmes engagées, des jeunes diplômés avec ou sans emploi.

Par Abdoulaye OUATTARA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *